Project Milenial featuring news blogs and tutorials Adjustable Beds – Not Just For The Elderly! How A Dermatologist Can Help With Acne Problems Aromatherapy And Kids Amazingly Simple Skin Care Tips For People With Acne
Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Le crédit entreprise pour un achat de matériel : comment ça marche ?

Le crédit entreprise pour un achat de matériel : comment ça marche ?

Posté le 17 septembre 2021 à 08:00
matériel industriel

Le financement du matériel nécessaire à son activité est une question essentielle pour une entreprise qui demande réflexion.

Faut-il privilégier l’achat sur fonds propres – ce qui peut impacter la trésorerie et donc le fonds de roulement -, ou plutôt recourir au crédit – ce qui protège la trésorerie, mais augmente l’endettement ?

Pour certains entrepreneurs, la question ne se pose même pas : le recours au crédit est nécessaire. En effet, si l’acquisition d’un seul ordinateur pour un freelance reste accessible, le matériel industriel ou médical, ou une flotte de véhicules, pour une PME s’avère incomparablement plus onéreuse.

Une fois l’option prise du recours à une solution de financement à destination des entreprises, il faut encore choisir celle qui sera la mieux adaptée aux besoins et ressources de votre entreprise. Ensuite, il s’agira de négocier la meilleure offre.

 

Toute cette démarche peut être menée par le chef d’entreprise, ou une personne de l’entreprise à laquelle cette tâche aura été déléguée. Toutefois, elle peut s’avérer chronophage et très, voire trop, technique. Les interlocuteurs se multiplient ; il peut être difficile de juger de l’impact concret de certaines variables ; une très bonne offre de prêt peut s’avérer inadaptée à votre activité en particulier…

 

Pour vous aider à gagner du temps dans les démarches, choisir la solution la mieux adaptée à votre entreprise et négocier pour vous les meilleures conditions de prêts, les conseillers en crédits professionnels de Partners Finances vous accompagnent.

 

Pour obtenir une étude de faisabilité de votre projet de demande de financement, faites la simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement. Un conseiller vous contacte sous 48h**.

 

Pour en savoir plus sur les différents produits adaptés au financement du matériel nécessaire à l’activité de votre entreprise et sur les démarches à accomplir, nos experts font le point ci-dessous.

 

 

 

La première chose à savoir est la suivante : même si vous avez recours au crédit bancaire classique pour financer vos achats de matériel professionnel, vous allez devoir vous constituer un apport minimum.

Les organismes prêteurs financent votre projet à une hauteur maximale de 80 % (en fonction des risques).

Cela veut dire que vous allez devoir montrer votre investissement dans votre entreprise avec un apport personnel pouvant aller de 20 % à 35 % du montant nécessaire à l’acquisition visée.

Nous verrons dans la section consacrée aux financements alternatifs comment vous pouvez constituer cet apport autrement qu’au travers de votre épargne personnelle.

 

Une garantie conditionne généralement l’octroi d’un prêt par un organisme de financement. Il s’agit en effet pour ceux-ci de s’assurer d’être remboursé en cas de défaillance de l’emprunteur.

La garantie d’un prêt professionnel peut être une « sûreté réelle » portant sur des biens immobiliers, telle qu’une hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers, ou sur des biens incorporels, comme le nantissement d’un fonds de commerce ou de parts sociales.

Il peut également s’agir d’une caution personnelle ou solidaire portée par une personne physique ou un organisme de cautionnement, ou encore de contre-garanties bancaires (Bpi France, saccef, Siagi).

 

Les crédits bancaires à destination des entreprises peuvent prendre des formes très variées en fonction des besoins, ressources et objectifs de celles-ci.

Outre les crédits de trésorerie à court terme (facilité de caisse, découvert autorisé, crédit de campagne, mobilisation de créances…), la majorité des prêts professionnels sont des financements à moyen ou long terme : soit 2 à 7 ans, soit 7 à 15 ans.

La durée est généralement conditionnée par le type d’investissement. Ainsi, les crédits à long terme (7 à 15 ans) sont plutôt destinés à financer l’immobilier d’entreprise.

Pour du matériel, il s’agira dont plus souvent de crédits à moyen terme (2 à 7 ans).

Les modalités de remboursement peuvent également être négociées pour coller au mieux avec les possibilités de l’entreprise : prêt amortissable, crédit in fine ou différé d’amortissement partiel ou total.

En ce qui concerne le taux du crédit professionnel, il dépend de la durée, de la somme, du motif de l’investissement, de l’apport, ainsi que du risque que représente l’entreprise, son secteur d’activité et l’investissement visé.

 

 

Une autre solution de financement qui se présente aux entreprises consiste dans les différentes formes de locations : leasing, crédit-bail ou location financière.

Le crédit-bail et la location financière permettent à l’entreprise d’avoir rapidement le matériel nécessaire à l’activité. En fonction du contrat choisi, il sera possible ou non à l’issue de celui-ci de devenir propriétaire du bien.

Qu’il s’agisse de véhicules, d’équipement industriel, médical ou informatique, par exemple, un leasing peut s’accompagner de services de maintenance et entretien.

Le principal avantage de ce type de financement par rapport à un crédit bancaire classique consiste donc dans la visibilité budgétaire qu’il offre. Tout est compris, chaque mois, dans le loyer.

Il permet également de préserver dans une certaines à la fois la trésorerie (en évitant de débloquer des fonds importants, surtout en début d’activité) et l’endettement (puisqu’un crédit-bail n’est pas inscrit en tant que dette au passif du bilan). Les loyers passent en effet dans les frais généraux. En outre, ceux-ci sont déductibles des résultats imposables.

Le leasing peut donc convenir tant en début d’activité que pour financer un développement de celle-ci.

 

 

Certaines aides à la création ou reprise d’entreprise peuvent vous aider à constituer un apport ou acheter un peu de matériel.

Pour des projets plus onéreux, une solution de financement alternative efficace peut être le crowdlending.

Le crowdlending est une forme de financement participatif. Concrètement, vous déposez votre projet sur une plateforme spécialisée (qui s’assurera de la fiabilité de votre entreprise). Des investisseurs multiples (particuliers ou entreprises) choisissent alors de financer une partie de votre projet, si celui-ci a su les convaincre.

A l’issue de la période de collecte (fixée dans un contrat), les fonds sont débloqués et vous rembourser le prêt octroyé avec une mensualité également définie dans un contrat de prêt, comme pour un crédit bancaire.

La principale différence entre un crowdlending et un crédit bancaire consiste dans la dilution du risque entre les différents investisseurs. Ainsi, un projet qui n’aurait pas su convaincre une banque, parce qu’il serait perçu comme trop audacieux ou novateur, peut inspirer et susciter l’intérêts d’autres investisseurs au travers de ces plateformes.

Financer une partie du projet via un crowdlending peut également être un argument supplémentaire à présenter à la banque qui sera alors plus encline à octroyer le crédit pour le montant nécessaire restant.

Pour les jeunes entreprises innovantes, une autre solution peut encore être trouvée dans les levées de fonds auprès de sociétés d’investissement (capital-risque).

 

 

Pour gagner du temps et en efficacité, le recours à un organisme de courtage expert en crédits professionnel va faciliter l’obtention du crédit dont votre entreprise a besoin pour financer l’achat du matériel nécessaire à son activité.

En faisant une simulation auprès de Partners Finances, votre projet est étudié et sous 48h**, vous obtenez une réponse de principe sur sa faisabilité.

Ensuite, un conseiller vous accompagne dans la constitution du dossier. Certaines prestations supplémentaires sont également possibles, comme un accompagnement juridique (choix et création des statuts) et un accompagnement comptable (création du prévisionnel).

Votre expert va alors pouvoir vous présenter les solutions les mieux adaptées à votre projet en fonction des besoins et ressources de votre entreprise.

Il négocie pour vous l’offre de prêt et l’éventuelle contre-garantie bancaire, et vous accompagne dans vos démarches jusqu’au déblocage des fonds.

 

La simulation en ligne auprès de Partners Finances est gratuite et sans engagement.

 

 

 

Cet article vous a intéressé ? Consultez également nos autres dossiers consacrés aux solutions de financement à destination des entreprises :

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Lancer ma simulation