Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Méthode pour réussir son prêt professionnel

Méthode pour réussir son prêt professionnel

Posté le 9 juillet 2021 à 08:00
femme prenant des notes devant son ordinateur

Pour lancer ou développer votre activité professionnelle, vous souhaitez solliciter un crédit à destination des entreprises. Ceux-ci se présentent sous différentes formes allant du prêt bancaire au crédit-bail, en passant par le financement participatif.

Quelle que soit la forme de prêt professionnel choisie, vous devez préparer un dossier et négocier les conditions de l’emprunt avec le prêteur.

Votre demande doit donc être adaptée en fonction de votre projet, des besoins et des ressources de l’entreprise, mais aussi de l’investisseur sollicité.

Partners Finances, expert en solutions de financement à destination des entreprises, vous donne quelques conseils pour que votre demande de prêt professionnel soit couronnée de succès.

 

 

Un prêt professionnel est une forme de crédit qui vous est accordée pour financer votre activité professionnelle, à son lacement (création ou rachat d’entreprise), pour son développement, voire en cas de difficulté de trésorerie.

Ce crédit pour entreprise peut être accordé par un établissement bancaire ou d’autres investisseurs (financement participatif, fonds d’investissement, business angel…).

TPE ou PME, entreprise individuelle ou société, il existe des prêts adaptés à chaque entreprise, en fonction de sa taille, son développement et son statut juridique.

Avec ce crédit, vous allez pouvoir financer des besoins et projets très variés : matériel, immobilier, fonds de commerce, véhicules, travaux, informatique, marketing…

Pour un prêt bancaire professionnel classique, un apport correspondant à 20 % à 30 % de la somme totale nécessaire au projet est généralement exigé par les établissements prêteurs.

Vous ne disposez pas de cet apport ? Consultez notre dossier : Comment financer un prêt professionnel sans apport ?

 

 

Lorsque vous sollicitez un crédit professionnel, comme pour tout autre, vous devez fournir des documents. Si une partie des documents exigés peut dépendre de l’organisme et du mode de financement, certains vous seront automatiquement demandés :

  • Le Kbis de votre entreprise,
  • Votre carte d’identité,
  • Des justificatifs de domicile,
  • Vos relevés bancaires,
  • Un prévisionnel financier.

Il faut donc

  • toujours penser à vérifier bien en amont la liste des documents demandés,
  • les préparer avec rigueur,
  • s’y prendre suffisamment à l’avance – certains pouvant prendre du temps à préparer ou nécessiter le recours à un professionnel, comme un expert-comptable.

 

 

Vous devez présenter un dossier complet contenant tous les documents et informations clés. Celui-ci doit être clair, donc compréhensible par des non-techniciens de votre domaine, mais aussi structuré. Votre interlocuteur, futur prêteur, ne doit pas perdre de temps en cherchant les informations ou en essayant de comprendre des concepts trop compliqués.

Pour cette raison, le business plan est outil efficace qui peut être adapté à différentes formes de projets et d’entreprises.

Faites bonne impression, soyez inspirant, montrez que vous croyez en votre entreprise !

 

Pour préparer un business plan avec un business model efficace, vous pouvez vous reporter aux dossiers thématiques préparés par nos experts.

 

 

Une fois passée cette première bonne impression, vous allez devoir convaincre votre banquier. Cela passe par le plan de financement.

Votre demande doit être justifiée et votre démonstration chiffrée avec autant de précision que possible. Soyez d’un optimisme réaliste. Votre interlocuteur est un expert en son domaine. Il verra si vos prévisions sont inutilement gonflées.

Ce plan de financement devra couvrir les court, moyen et long termes, et présenter la répartition du financement.

En effet, une diversification des sources de financement représente un partage des risques pour les prêteurs qui sont dès lors rassurés et plus enclins à vous suivre dans vos projets.

Un apport personnel de 20 à 30 % de la somme est nécessaire, car il montre la confiance de l’entrepreneur dans son projet et témoigne de sa motivation.

Pour démontrer la rentabilité (même espérée) du projet, il vous faut établir un prévisionnel sur 3 ans.

 

Retrouvez nos modèles de plan de financement et compte de résultat prévisionnel dans notre dossier Business Plan.

 

A côté des chiffres, l’humain devra également être mis en valeur lors de tout rendez-vous avec des investisseurs.

Faire preuve de charisme, de détermination, et présenter votre projet de façon inspirante sont essentiels ! À tout moment, vous devez inspirer confiance.

 

 

Il existe différentes manières de rembourser un prêt professionnel, car il en existe une grande variété.

Les emprunts peuvent être souscrits pour une période allant de 2 à 15 ans en fonction de leur objet et des possibilités de l’entreprise.

Ils peuvent se présenter sous forme de

  • prêt amortissable,
  • avec ou sans différés d’amortissement,
  • crédit in fine.

Dans un prêt amortissable, la périodicité des échéances peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle.

Dans ces conditions, il est à la fois possible et essentiel de négocier un échéancier vraiment adapté aux ressources et besoins de l’entreprise, afin d’assurer la meilleure rentabilité de votre activité.

 

 

Vous devrez également choisir entre un prêt à taux fixe ou taux variable. En fonction de la conjoncture et de l’évolution possible des taux d’intérêts, les deux options peuvent avoir des avantages. A vous de voir si vous souhaitez minimiser les coûts ou réduire les risques.

L’anticipation est ici essentielle. Si les taux sont au plus bas, mieux vaudra emprunter à taux fixe. Toutefois, dans le cas contraire, le choix du taux variable consiste en une forme de spéculation.

Les ressources et l’endettement de votre entreprise seront également des données importantes. Il est en effet inutilement risqué pour une entreprise fortement endettée de souscrire un crédit à taux variable. Celle-ci pourrait en effet se trouver en situation de défaillance face au prêteur en cas d’augmentation des taux, et donc du coût du crédit.

 

 

Pour un prêt professionnel, comme pour tout crédit, l’établissement prêteur demande des garanties. Il s’agit pour celui-ci de se protéger de toute défaillance de l’emprunteur.

Il faut alors distinguer les sûretés personnelles (un dirigeant se porte caution) des sûretés réelles qui vont garantir le prêt.

Dans ce cas, un bien est affecté en garantie au prêt. Par exemple, il peut s’agir d’un actif de l’entreprise que celle-ci ne pourra céder durant toute la durée du prêt.

A noter. De ce fait, les actifs de l’entreprise sont généralement plus faciles à faire financer qu’un besoin de trésorerie, puisque la banques pourra prendre des garanties sur ces actifs.

 

Quel que soit le type de garantie choisie, celle-ci peut permettre d’obtenir des conditions plus avantageuses pour le crédit professionnel mis en place.

 

 

Une majorité d’entrepreneur (pour ne pas dire tous) essuie un refus un jour ou l’autre, que ce soit à la création, au développement, en cas de crise à traverser.

Chaque type d’investisseur a ses propres limites en termes de prise de risques et ses propres objectifs en termes de rentabilité.

Reprenez votre dossier, peaufinez-le, faites-vous aider, conseiller, accompagner, par des personnes de confiance et des professionnels.

 

Vous souhaitez obtenir un prêt bancaire professionnel, mais l’apport exigé par la banque est plus important que ce dont vous disposez ? Ou votre projet avangardiste laisse votre banquier perplexe face à la prise de risque et au manque de données exploitables ?

Voyez si vous pouvez baisser le montant demandé dans le cadre de cet emprunt bancaire en recourant à d’autres sources financement, alternatives ou complémentaires : crowdlending ou crowdfunding, aides de l’Etat ou concours…

 

Les experts en prêts aux entreprises de Partners Finances vous accompagnent dans vos demandes de financement :

  • Choix du statut juridique le plus adapté pour une création d’entreprise,
  • Aide à la réalisation du prévisionnel,
  • Conseils sur les différents types de financement à solliciter et leurs spécificités,
  • Accompagnement dans la préparation du dossier,
  • Négociation avec les différents investisseurs,

Ils sont à vos côté pour optimiser vos chances d’obtenir le financement dont vous avez besoin et vous accompagnent à chaque étape du processus jusqu’au déblocage des fonds.

 

Faites une simulation en ligne. Un expert étudie la faisabilité de votre projet sous 48h**. Cette simulation est gratuite et sans engagement.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Lancer ma simulation