Actualités
Les actualités
Partners Finances

Le taux en rachat de crédits : est-il un bon indicateur ?

Posté le 20 novembre 2018 à 11:00
Le taux en rachat de crédits : est-il un bon indicateur ?

Même si le taux lors d’un rachat de crédits est un élément clé, il n’est pas forcément le bon indicateur pour savoir si l’opération est rentable. S’il est vrai que les établissements financiers et les banques jouent sur des offres de taux plus attractifs pour attirer une clientèle souhaitant regrouper ses prêts, il faut veiller à d’autres paramètres. Le rachat de crédits n’est pas un montage financier qui permet de gagner de l’argent, mais plutôt un moyen de sortir d’une situation de fort endettement. Il s’agit avant tout de retrouver un certain confort dans ses finances personnelles. C’est pourquoi, regrouper ses crédits engendre en allongement de la durée de remboursement du nouveau crédit souscrit, afin de bénéficier d’une mensualité adaptée à la situation de l’emprunteur et bien sûr de lui redonner une sérénité financière.

Qu'est-ce que le taux en rachat de crédits ?

Lors d’une opération de rachat de crédits, qu’il s’agisse de crédits à la consommation, d’un prêt immobilier ou encore des deux, les crédits en cours sont réunis et soldés, tandis qu’un nouvel emprunt est mis en place. Celui-ci bénéficie alors de nouvelles conditions, notamment un nouveau taux d’intérêt, ainsi qu’un nouveau montant de mensualité unique qui sera remboursé sur une durée revue également.

Le taux d’un rachat de crédits, n’est pas seulement le taux d’intérêt sur la somme empruntée. D’autres frais sont à prévoir, il s’agit des frais de garantie, des frais annexes et des frais de dossier. Ceux-ci sont englobés dans le TAEG (taux annuel effectif global) qui va permettre d’évaluer la rentabilité du rachat de crédits. L’activité du marché financier connait des variations parfois importantes du taux d’intérêt, c’est pourquoi il faut bien se renseigner pour saisir le meilleur moment et profiter d’une tendance à la baisse le cas échéant. Il faut surtout retenir que pour comparer une offre, il faut impérativement se baser sur le TAEG.

D’autre part, le meilleur taux de rachat de crédits dépend aussi des crédits qui sont à racheter. Là encore il faut procéder à une étude avant de se lancer dans une telle opération. Le taux du nouveau prêt souscrit dans le cadre du rachat se doit d’être forcément inférieur à ceux des crédits à regrouper. Il faut également prendre en compte la durée de remboursement, car elle a un impact direct sur le taux. Plus elle sera courte, plus le taux sera intéressant, et à contrario plus elle s’allonge, plus le taux remonte, alors que le montant de la mensualité baisse.

Nouveau call-to-action

Le taux est-il le meilleur indicateur d'un rachat de crédit réussi ?

A cette question nous répondons non, le taux d’intérêt n’est pas le meilleur indicateur pour estimer si un rachat de crédits est réussi. D’autres critères vont déterminer la valeur d’une bonne opportunité de rachat de crédits : le coût de l’assurance, les frais de dossier, le montant de la mensualité, la durée du crédit. Le taux d’intérêt est certes l’élément qui indique le coût du financement, c’est pourquoi l’emprunteur est tenté de rechercher dès le départ celui qui sera le plus bas possible. Il est en plus encouragé dans cette voie par les organismes de crédit, les banques et les courtiers qui appâtent les clients grâce à des offres de taux alléchantes.

L’assurance, par exemple, est un paramètre très important. Si elle est très couteuse, l’offre ne sera pas intéressante. Les frais de dossier sont également à vérifier, ils peuvent dans certains cas être négociés, voire annulés. La mensualité est un autre élément très important d’une opération de rachat de crédits réussie, car lorsqu’elle est réduite elle permet de rééquilibrer le budget du ménage. Surtout, elle va pouvoir être adaptée à la situation et à la capacité de remboursement de l’emprunteur, tenant compte de tous les différents paramètres, autant des revenus que de la situation familiale. Le but d’un regroupement de prêts est avant tout de redonner de la souplesse aux finances du ménage. Cela signifie que même si la durée de remboursement s’allonge et que cela augmente le coût total du crédit, l’emprunteur peut terminer ses fins de mois de manière sereine mais aussi retrouver une capacité d’épargne.

A quoi faut-il être également attentif ?

Pour déterminer la faisabilité d’un projet de regroupement de prêts, il y a certains points clé auxquels il faut particulièrement prêter attention, en plus du taux d’intérêt du rachat de crédits. Il s’agit en l’occurrence du taux d’endettement qui ne doit pas dépasser de manière générale les 33%. Cela signifie que le foyer doit disposer d’un reste à vivre suffisant pour assumer les charges et les autres dépenses quotidiennes. La banque ou  l’établissement prêteur sera également attentif au montant total des crédits à racheter, il lui faudra vérifier obligatoirement si l’emprunteur a la capacité de rembourser un nouveau prêt dans le cadre de l’opération de rachat.

Comme déjà dit plus haut, la mensualité est un élément fondamental, car c’est elle qui va définir le confort financier du ménage. Un contrat qui prévoit la possibilité de faire varier la mensualité en cours de remboursement est un avantage, car en cas d’imprévus de la vie (divorce, décès, invalidité, perte d’emploi, etc.) l’emprunteur peut modifier son montant, voire reporter le paiement mensuel.

Les conditions du remboursement anticipé sont également importantes, car l’emprunteur peut à un moment de sa vie avoir la possibilité de solder le crédit. Les indemnités prévues au contrat peuvent être négociées. Enfin, la relation commerciale avec l’organisme prêteur est un atout non négligeable, surtout si une difficulté devait intervenir en cours de remboursement du crédit et bien entendu pour obtenir de meilleures conditions.

Simulez votre regroupement de crédits →

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin