Actualités
Les actualités
Partners Finances

Trop de crédits à la consommation, que faire ?

Posté le 3 juillet 2018 à 10:30
trop de credits regroupement de credits

Tous les mois de nombreux prélèvements se font sur votre compte bancaire. Ils correspondent à tous ces petits plaisirs que l’on s’est octroyé au fil du temps : le nouvel ordinateur financé grâce à un crédit à la consommation, le crédit travaux pour la construction d’une terrasse, la carte de fidélité de votre magasin préféré utilisée régulièrement et qui est assortie d’un crédit. Sauf qu’en y regardant de plus près, on se rend compte que les intérêts de tous ces crédits à la consommation sont bien trop élevés. Alors pourquoi ne pas troquer l’ensemble de ces mensualités contre une seule, avec à la clé un nouveau crédit unique et une meilleure gestion de son budget ?

1
Partners Finances
Remettre de l'ordre dans ses finances

Remettre de l’ordre dans ses finances

Avoir plusieurs dettes en cours ne signifie pas être accro aux crédits. Il s’agit juste de profiter parfois d’un taux d’intérêt super bas pour se faire plaisir ou d’un coup de pouce qui permet d’alléger les dépenses. Si cette stratégie est une option dans la gestion des finances, elle peut aussi s’avérer fort coûteuse. Car parmi les crédits à la consommation souscrits peuvent aussi se trouver des prêts renouvelables et ceux-ci sont excessivement chers. Avec des taux proches de ceux de l’usure, ils oscillent actuellement entre 8 % et 20,87%. Par ailleurs si les conditions du crédit à la consommation ne sont pas les meilleures, l’accumulation de toutes ces échéances peut coûter cher.

Le regroupement de prêts ou rachat de crédits sert justement à faire baisser le montant des mensualités. Il s’agit d’un montage financier avec un fonctionnement particulier qui permet de remettre les finances sur les rails. Il ne doit cependant pas être confondu avec la renégociation de crédits qui signifie, elle, à obtenir un meilleur taux d’intérêt sur un crédit existant. La plupart du temps on parle du prêt immobilier qui pourra être renégocié avec un taux revu à la baisse, ce qui permet de faire des économies sur les intérêts payés sur le long terme.

Lors d’un rachat de crédits, plusieurs dettes et emprunts sont donc réunis en un prêt personnel. Le but étant d’un côté de payer moins d’intérêts et de l’autre d’alléger le montant attribué tous les mois au remboursement de différents crédits, l’opération présente des avantages. En général un nouveau crédit profite automatiquement d’un taux plus intéressant que les anciens. Lorsqu’arrive le départ à la retraite et qu’il reste encore des échéances de crédits  à payer alors que les revenus diminuent, il est également une solution adaptée. Sa spécificité est qu’il permet d’allonger la durée de remboursement, ce qui a pour conséquence de pouvoir dans la foulée réduire le montant de la mensualité. Ceci aura pour avantage de laisser de la trésorerie pour profiter de la vie et ne pas être étouffé par les dettes. De plus, avoir à faire à un seul interlocuteur est bien plus pratique et facilite la gestion du budget mensuel.

Le regroupement de prêts permet de racheter tous les emprunts, qu’ils soient liés à une carte de magasin, les crédits à la consommation, les prêts renouvelables, les prêts auto, moto, travaux, etc. Peu importe le taux d’intérêt auquel ils ont été souscrits, qu’il soit fixe ou variable. Finalement la totalité de l’encours des dettes peut être regroupée. Encore faut-il bien vérifier les conditions auxquelles elles ont été souscrites. Si par exemple l’emprunteur a bénéficié d’un éco-prêt à taux zéro, ce serait dommage de l’inclure dans le rachat de crédits du fait qu’il bénéficie d’un avantage qui n’existe nulle part ailleurs. Idem pour un crédit à la consommation dont le taux est en-dessous des 3%, il sera difficile de trouver une meilleure offre.

Un autre type de crédits qu’il n’est pas non plus intéressant d’inclure dans le regroupement, sont ceux qui ont une durée de remboursement de moins de 6 mois. Car pour eux, le gain en intérêts ne sera aucunement conséquent et il vaudra mieux le conserver et finir de le rembourser. Par contre il faudra vérifier si pendant la durée de remboursement, l’emprunteur aura la capacité de rembourser le nouveau crédit mis en place dans le cadre du rachat et celui avec les mensualités restantes.

Autre élément important dans une opération de regroupement de prêts, la possibilité d’intégrer le découvert bancaire afin de repartir sur une gestion saine de ses finances et de son compte. Enfin, un nouveau projet, comme l’achat d’une voiture ou la réalisation de travaux peut également faire partir du montage financier du rachat de crédits.

2
Partners Finances
Mode de fonctionnement du rachat de crédits

Mode de fonctionnement du rachat de crédits

Pour être éligible au rachat de crédits il faut respecter certaines conditions incontournables qui sont :

  • Ne pas être fiché au FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) 
  • Avoir un taux d’endettement maximum après l’opération de rachat de 33% (40% dans certains cas et pour les profils aux revenus confortables)
  • Au moins une personne au foyer doit être employée en CDI
  • Le revenu minimum du foyer et des aides doit atteindre de préférence 500 euros

Selon les crédits qui sont à regrouper il y a plusieurs possibilités. Par exemple si seul un prêt immobilier est en cours il faudra se tourner vers la renégociation du taux, alors que pour le rachat de crédits il faut :

  • Minimum 2 crédits à la consommation
  • 1 crédit la consommation et un découvert bancaire, des dettes ou un nouveau projet à financer
  • 1 crédit immobilier et plusieurs crédits à la consommation
  • 2 crédits immobiliers ou plus

Le code de la consommation oblige tous les organismes de crédits et les banques à fournir une offre détaillée. Il s’agit d’un document récapitulatif de toutes les conditions du nouveau prêt souscrit dans le cadre du rachat des crédits en cours. Doit y figurer le montant de la mensualité, ainsi que le taux et les frais de dossier. La loi Lagarde autorise à un emprunteur la souscription d’un prêt personnel allant jusqu’à 75.000 euros. Le remboursement proposé doit bien sûr dépendre de ses capacités financières.

L’allongement de la durée du crédit va certes faire baisser le montant de la mensualité, mais la conséquence de ce confort sera également une hausse des intérêts payés. Il faudra veiller aux taux proposés par les établissements financiers et pourquoi ne pas se tourner aussi vers les banques qui proposent des offres parfois intéressantes.

La majorité des grands réseaux de banques et d’organismes spécialisés proposent de pré remplir une demande sur leur site. En indiquant le nombre de crédits à racheter et leur montant, une première estimation de l’échéance est très vite donnée. Cet outil permet aussi de faire jouer la concurrence et de comparer les différentes propositions reçues.

Lorsque l’offre de prêt personnel est souscrite, la loi permet un délai de rétraction de 14 jours, ou seulement 7 jours sur demande expresse de l’emprunteur. Les crédits en cours seront soldés directement par l’organisme ou la banque qui a réalisé l’opération de regroupement.

Il faudra toutefois veiller aux frais et indemnités de remboursement anticipé. Les frais de dossier par exemple peuvent être intégrés au TAEG (taux annuel effectif global) qui intègrent tous les frais annexes, le taux d’intérêt et l’assurance du crédit. Parfois pour un crédit à la consommation de plus de 10.000 euros des frais de remboursement anticipé peuvent être réclamés, ils sont plafonnés à 1% du montant restant dû pour une durée de crédit restante de plus d’un an, et 0,5% pour un délai de moins d’une année.

Nouveau call-to-action

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin