Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Financer l'ouverture de son magasin d'optique

Financer l'ouverture de son magasin d'optique

Sylvain Mehareche

Posté le 14 January 2022 à 08:00| 4 min

par Sylvain Mehareche - Directeur Général Partners Finances

opticien avec une monture en main

La croissance du temps d’exposition aux écrans couplée au vieillissement de la population, avec un système de soin de santé favorisant le suivi des pathologies de la vue dès le plus jeune âge, sont parmi les facteurs qui font de l’optique-lunetterie un marché porteur en France.

C’est également un marché soumis à une forte concurrence. Avant de vous lancer, il vaut donc mieux avoir une offre commerciale vraiment différenciante et les reins solides.

Les experts en prêts professionnels de Partners Finances font avec vous le tour des grandes étapes à prendre en compte avant de tenter d’ouvrir votre magasin d’optique.

 

 

En France comme ailleurs, l’optique-lunetterie est un secteur particulièrement porteur et dynamique du fait du vieillissement de la population. Entre l’augmentation des cas de myopie et une meilleure prise en charge des soins d’optique, ce sont près de 75 % des adultes qui bénéficient aujourd’hui d’une correction.

Néanmoins, il vous sera nécessaire de réaliser une étude de marché sérieuse avant d’ouvrir le magasin, quelle que soit votre source de financement, afin de donner toutes ses chances à votre entreprise.

En effet, il existe une surdensité commerciale dans ce secteur. La concurrence est forte et il peut être difficile pour un opticien de trouver à se distinguer de ses concurrents. Il vous faudra donc vous assurer que la zone commerciale que vous aurez choisie détient un réel potentiel.

Dans le secteur de l’optique, on peut distinguer 4 typologies principales d’acteurs :

  • les opticiens indépendants qui ne sont rattachés à aucun réseau,

Bon à savoir. Ceux-ci représentent la moitié des points de vente, alors qu’ils n’apportent qu’un quart seulement du chiffre d’affaires global du secteur.

  • les groupements coopératifs, comme Optic 2000, Krys ou Atol.
  • les réseaux de franchises, comme Alain Afflelou ou Générale d’Optique.
  • les réseaux mutualistes.

 

 

 

Si dans une majorité de cas, l’entrepreneur souhaitant ouvrir un magasin d’optique est lui-même titulaire d’un diplôme d’opticien, celui-ci n’est pas obligatoire pour l’ouverture du magasin. Toutefois, si vous n’êtes pas vous-même opticien, il vous faudra engager un salarié titulaire du diplôme.

Ainsi, en tant qu’entrepreneur, vous assurez la gestion du magasin et de l’entreprise. En revanche, vous ne pouvez pas assurer les fonctions de l’opticien.

En revanche, si pour ouvrir votre magasin d’optique vous avez besoin d’un crédit professionnel, sachez que certaines banques exigent que le dirigeant soit lui-même titulaire du diplôme d’opticien.

 

Le diplôme de l’entrepreneur opticien doit faire l’objet d’une demande d’enregistrement sur le répertoire ADELI. Ce faisant il peut obtenir un agrément de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie. Sous réserve que le dossier soit complet et validé, l’ARS envoie un certificat d’enregistrement au répertoire ADELI et un formulaire de demande d’attribution de la carte de professionnel de santé (CPS).

Pour la création de l’entreprise, vous devez déposer un dossier. Même si certaines pièces peuvent varier en fonction du statut juridique choisi, celui-ci contient le plus souvent

  • les statuts de la société,
  • l’attestation de publication dans un JAL,
  • les pièces justificatives et autorisation d’exercice de l’activité,
  • une attestation sur l’honneur de non-condamnation des dirigeants
  • une copie de la pièce d’identité du dirigeant
  • le rapport du commissaire aux apports en cas d’apports en nature.

 

En ce qui concerne les aspects légaux, en tant que profession paramédicale, l’activité des opticiens est régie par le Code de la Santé Publique.

S’applique également la convention collective de l’optique-lunetterie de détail.

Ces textes garantissent notamment le monopole de la vente des produits de correction de vue aux opticiens.

Enfin, la TVA qui s’applique est de 19,6 %.

 

 

La rédaction du business plan est une étape essentielle pour toute entreprise, que ce soit pour anticiper les difficultés ou convaincre tout organisme de financement.

Vous allez notamment y définir votre business model, votre stratégie d’implantation et votre stratégie commerciale, mais aussi tous les aspects financiers (coûts, revenus, immobilisations…).

Ce business plan doit vous aider à faire le point sur le projet et en vérifier les aspects financiers.

 

Les experts en crédits aux entreprises de Partners Finances peuvent également vous aider dans la réalisation des prévisionnels nécessaires à votre business plan.

 

 

Le choix du statut juridique le plus adapté est une étape importante. Pour autant, il n’existe pas statut idéal. En effet, celui-ci dépend de chaque projet et chaque situation.

Il doit être alors bien réfléchi, car il peut avoir un impact sur votre entreprise (fiscalité et formalités administratives), mais aussi sur votre vie personnelle (régime social du dirigeant et responsabilité face aux dettes).

 

Les experts en prêts professionnel de Partners Finances peuvent également vous accompagner et vous conseiller dans le choix du statut juridique le mieux adapté pour votre entreprise.

 

 

Avec votre business plan en main, vous allez pouvoir passer à l’étape de la recherche de financement. On ne va pas se mentir, les fonds de commerce en optique coûtent littéralement « les yeux de la tête ». Entre la surface et le matériel nécessaires à l’exploitation, les investissements sont importants.

Bon à savoir. Si vous souhaitez reprendre un fonds de commerce d’un magasin d’optique, il est possible de l’évaluer entre 60 et 140 % du chiffre d’affaires annuel. Bien entendu, cela dépend de la qualité de l’emplacement et de la rentabilité attendue.

 

La bonne nouvelle, c’est que l’accessoirisation des lunettes, l’engorgement des cabinets d’ophtalmologie, le dynamisme global du secteur, rendent les banques plutôt favorables aux projets d’ouvertures de magasins d’optique, si celui-ci respecte quelques prérequis.

Les banques vont ainsi financer votre projet de magasin d’optique à hauteur maximale de 70 % de la somme nécessaire dans une majorité de cas.

Pour ouvrir votre magasin d’optique, vous aurez donc besoin d’un apport conséquent.

En effet, les frais d’installation du magasin sont élevés, car les postes sont nombreux et coûteux :

  • aménagement du local,
  • achat et renouvellement périodique du stock,
  • achat ou location du matériel d’examen et de présentation des montures,
  • toutes les dépenses de fonctionnement (ordinateurs, logiciels spécifiques, terminal de paiement, salaires des employés…),
  • les dépenses marketing et communication (essentielle dans un secteur très concurrentiel),
  • le coût de la marque ou l’apport au franchiseur (qui peut s’élever entre 30 000 € et 100 000 €)

 

 

Pour compléter le crédit bancaire professionnel ou créer l’apport nécessaire à l’obtention de celui-ci, il existe des solutions alternatives à prendre en compte.

C’est notamment le cas des financements participatifs comme le crowdlending, particulièrement adapté à la création d’entreprise.

 

Recourir aux services d’un expert en solution de financement pour les entreprises comme Partners Finances présente de nombreux avantages surtout pour vous lancer dans un secteur aussi concurrentiel que l’optique-lunetterie :

  • un accompagnement dans vos démarches,
  • une aide au choix du statut juridique le plus adapté,
  • une aide à la création des prévisionnels nécessaires au business plan,
  • la garantie de déposer un dossier complet,
  • la négociation des meilleures offres de prêts,
  • la réponse à vos questions sur les différentes solutions de financements et garanties,
  • un seul interlocuteur,
  • un gain de temps colossal !

 

Faites la simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement. Un expert étudie la faisabilité de votre projet sous 48h** et revient vers vous avec une réponse de principe

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Les autres actualités du rachat de crédits
main faisant une recherche internet sur le rachat de crédits cetelem Rachat de crédits Cetelem
18/11/2022 à 08:00
Lire
Lancer ma simulation