Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Economie > 12 Astuces pour éviter les fins de mois difficiles

12 Astuces pour éviter les fins de mois difficiles

Posté le 17 mai 2018 à 15:00
conseils gestion budgetaire

Une situation financière compliquée, un compte bancaire dans le rouge, des frais de découvert autorisé lourds, des remboursements de crédits à honorer, des imprévus à gérer, des dépenses courantes en augmentation… Il est urgent de réagir afin de ne pas laisser la situation s’empirer ! Voici 12 astuces pour gérer votre budget, éviter les découverts et surtout les fins de mois difficiles.

Tout le monde peut connaître des fins de mois difficiles à un moment de sa vie. C’est loin d’être une fatalité. Il y a toujours des solutions à condition de les mettre en place à temps ! La première chose à faire est d’établir un bilan de votre situation financière pour découvrir les raisons de vos ennuis financiers. Une fois celles-ci découvertes, utilisez ces astuces et conseils.

Ne soyez plus pris au dépourvu ! Suivez au jour le jour vos comptes sur l’espace perso de votre compte bancaire. Utilisez un fichier excel ou bien des applications de gestion de comptabilité personnelle sur mobile (Bankin’, Linxo, Expense Manager, Budgea …) pour identifier toutes vos dépenses et toutes vos recettes dans le mois (les entrées et les sorties d’argent). De cette façon, vous aurez une vision globale de votre budget pour anticiper les dépenses à venir. Rien de mieux qu’un budget mensuel pour suivre l’évolution de ses finances, pour ajuster ses dépenses en fonction de ses revenus, et ainsi éviter de finir dans le rouge. Le mieux est encore de faire un budget annuel pour tout prévoir et anticiper, le temps de revenir à une situation stable.

Quand on dépense trop, le premier réflexe est de faire la chasse aux dépenses superflues. Afin de retrouver une situation équilibrée, évincez celles qui ne vous sont pas utiles au quotidien, notamment :
- les dépenses de sorties (cinéma, restaurant, etc),
- les dépenses de shopping,
- certaines dépenses alimentaires (à remplacer par des préparations maison : fabriquer son pain, ses yaourts, ses plats…),
- les produits ménagers (utilisez des produits naturels comme le citron, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc…)…

ebook guide gratuit réussissez votre rachat de credits

La nourriture, l’électricité, l’eau, l’essence, le loyer… faites le tri dans vos dépenses et ne regardez que celles qui sont nécessaires à vos besoins. Déterminez ce qui est essentiel et écartez ce que vous avez en trop. Demandez-vous ce qui est le plus urgent et évitez le gaspillage. Cette astuce peut paraître drastique mais est nécessaire de manière temporaire afin de revenir à des finances saines.

N’oubliez pas de réserver une somme pour les frais variables et les imprévus (réparation d’un véhicule, panne d’un équipement électroménager,...). Anticiper des dépenses participe également à la bonne gestion d’un budget. Épargner un montant défini chaque mois aide à la constitution d’un petit pécule en cas de coup dur.

Si vous payez trop de crédits par mois, optez pour le rachat de crédits qui vous permet de réunir tous vos crédits en un crédit unique, et surtout de baisser vos mensualités selon vos besoins. Pour cela, renseignez-vous auprès des organismes financiers ou courtiers spécialisés pour évaluer vos gains. Ils négocieront les meilleures conditions pour vous auprès des établissements financiers.

Plutôt que de payer vos impôts par tiers ou une fois par an, optez pour la mensualisation. De janvier à octobre, tous les 15 de chaque mois, le montant du prélèvement est fixe et sans surprise. Vous paierez le solde en novembre ou décembre. En cas de difficulté, vous pouvez négocier des délais de paiement avec votre Centre des Impôts. Mensualisez également les factures d’énergie, d’assurance, de téléphone… Privilégiez les prélèvements automatiques pour éviter d’oublier de payer les factures.

Retirer chaque semaine l’argent liquide dont on a réellement besoin est un bon moyen de prendre conscience de l’argent que l’on dépense. En effet, en payant en espèces, vous réalisez mieux la somme que vous dépensez et de facto vous pouvez plus facilement limiter. En fait, vous ne dépensez que ce que vous avez dans votre portefeuille ou porte-monnaie. Alors qu’en payant avec une carte bancaire ou un chéquier, comme la dépense semble « virtuelle », vous avez tendance à dépenser plus.

Efforcez-vous de payer à temps vos factures pour éviter les frais. Si vous ne pouvez pas faire autrement, prévenez de votre retard et négociez des délais. De même avec votre banque, plutôt que de payer des frais bancaires, négociez un découvert autorisé moins cher en intérêts que celui que vous avez. Si votre banque ne veut rien entendre de votre demande, faites jouer la concurrence. Evitez d’acheter à crédit des produits de consommation (télévision, voiture…) pour ne pas avoir d’intérêts à payer.

Chaque fois que vous faites vos courses en supermarché ou sur Internet, profitez des bons de réduction pour économiser des dizaines d’euros. A l’achat d’un produit, vérifiez toujours le prix au kilo.

Profitez de l’engouement pour la consommation collaborative pour partager, échanger des biens ou des services, que ce soit pour se déplacer (co-voiturage), s’habiller (bourse aux vêtements, soldes), s’équiper (location d’outils, d’électroménager), se faire aider (les services à domicile), se loger (les locations de logement entre particuliers), etc. Ce sont autant d’économies potentielles qui évitent d’acheter du neuf et du cher. En plus d’être une solution économique, le partage a des vertus éthiques et environnementales.

Les aides médicales (PUMA, AME, CMU…), les allocations familiales (CAF), les aides au logement social (Loca-Pass), les aides au paiement du téléphone et d’Internet, les aides financières au paiement des factures d’eau, d’électricité et de gaz, les prestations familiales, les bourses… sont autant d’aides auxquelles vous pouvez avoir droit durant des périodes de difficultés financières. Renseignez-vous auprès des différents organismes publics, en priorité auprès de votre mairie.

Dès que votre situation financière retrouve une certaine stabilité, efforcez-vous de mettre de l’argent de côté tous les mois, même si c’est une petite somme. C’est une bonne habitude à prendre. Par exemple, faites un virement automatique vers votre Livret A ou votre PEL. Il est conseillé d’avoir en épargne jusqu’à trois mois de salaire pour faire face aux imprévus. Mais, au-delà des imprévus, épargnez également pour préparer votre futur, vos projets, votre retraite… Evidemment, vous ne devrez pas toucher à cette épargne avant son échéance.

Bien que non exhaustives, ces 12 astuces et conseils vont vous faciliter la vie. Utilisez-les à bon escient pour éviter des fins de mois difficiles et surtout améliorer votre situation financière pour aborder des lendemains plus joyeux.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation