Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Créer son entreprise : Comment rédiger un executive summary ?

Créer son entreprise : Comment rédiger un executive summary ?

Posté le 24 novembre 2020 à 08:00
Associés d'une entreprise rédigeant ensemble leur executive summary

Clair et efficace, l’executive summary résume pour vos futurs investisseurs ce qu’il y a à savoir sur votre projet d’entreprise, votre produit ou service. Surtout, il présente votre vision. Vous devrez y résumer en une page, soit 3 minutes de lecture maximum, les principales caractéristiques de votre produit ou service, votre entreprise, votre business model, vos objectifs chiffrés, ainsi que votre besoin. Sans jargon, clairement structuré, efficace sans tomber dans le discours purement marketing, l’executive summary va servir d’introduction à votre business plan et susciter rapidement l’intérêt du ou des lecteurs. Il est votre bande annonce, même votre teaser, le message d’accroche du cv de votre produit envoyé en candidature spontanée. Autant dire, il va falloir capter l’attention dès les premiers mots et motiver vos lecteurs, et donc futurs investisseurs, à s’intéresser à votre entreprise pour qu’ils prennent le temps de lire le business plan avec tous ses aspects techniques et financiers.

Comme il est de coutume de dire : « on n’a pas deux occasions de faire une première bonne impression ». Votre executive summary devra donc être particulièrement soigné et bien réfléchi.

  • Une première phrase déterminante !

  • 1 page, 2 au maximum, en fonction de la forme et de la présentation que vous aurez choisie (avec ou sans image, graphique, tableau, liste à puces…).

  • Un texte aéré et bien lisible. Ne trichez pas en compressant le texte, en réduisant la police. Cela en alourdira la lecture.

  • Une police adaptée et lisible. Si vous avez une charte graphique, respectez-la. Dans le cas contraire, privilégiez des polices d’écriture inspirant la confiance. Evitez les excentricités, des tailles surdimensionnées ou trop réduites.

  • Une structure en paragraphes distincts claire et efficace. Vous allez développer une idée, une thématique par paragraphe.

  • Une aide à la lecture rapide et à la mémoire. Vous pouvez mettre certains mots-clés en gras.

  • Insérer une image, un graphique ou un tableau. L’objet doit toujours être lisible et compréhensible en un coup d’œil. Il s’agit ici d’illustrer clairement une explication et non d’insérer des données supplémentaires qui appelleraient un long commentaire. Si votre lecteur ne peut le comprendre sans votre aide, ne l’ajoutez pas.

  • Une formulation claire, concrète et efficace. Privilégiez les phrases courtes et claires. Evitez les métaphores.

Paradoxalement, vous aurez tout dit lorsqu’il n’y aura plus rien à enlever. Dans son fond, comme dans sa forme, un executive summary se doit d’être à la fois concis et complet. Vous aurez certainement envie d’y développer cent idées. Brainstormez, idéalement à plusieurs personnes, et ne conservez que celles qui ne peuvent pas être laissées de côté pour la bonne compréhension de votre projet.

  • Le produit ou le service. C’est ici que tout commence : votre produit ou votre service. En quoi consiste-t-il ? Présentez-le sans jargon, d’une manière attractive, sans verbiage.

  • Présentez les membres fondateurs, leur expérience valorisable ou leur background utile au projet. Pointez les atouts pour l’entreprise. Au niveau, de l’entreprise, n’oubliez pas de mentionner son statut juridique.

  • Le marché et la cible. Montrez que vous connaissez le marché sur lequel vous allez vous lancer et le segment client que vous visez, avec des chiffres clés. Expliquez comment vous allez vous y démarquer. Présentez votre vision.

  • La concurrence. Vous connaissez vos concurrents, vous les avez étudiés. Présentez votre avantage différenciant qui va permettre à votre offre de se démarquer.

  • La stratégie. A quelle phase de développement technique et commercial en est votre projet ? Quelles seront les suivantes ? Quelles sont les perspectives financières ? Quels sont vos objectifs ? Ces informations doivent être quantifiables, atteignables et mesurables dans le temps.

  • Le besoin. Pourquoi sollicitez-vous l’aide d’investisseurs ou un prêt professionnel ? Donnez la mesure chiffrée de votre besoin et surtout sa raison d’être. A la fin de cet executive summary, vous devez énoncer clairement ce que vous souhaitez : un financement, un prêt, un partenariat... Soyez clair sur vos attentes et sur la destination des fonds : matériel, ressources humaines, développement international… Les personnes qui liront doivent comprendre rapidement ce que vous attendez d’elles et pourquoi vous prenez de leur temps en leur soumettant votre business plan.

Osons le dire : suivre une recette toute faite est une mauvaise idée. Cet executive summary doit laisser transparaître le cœur et l’esprit de votre projet, l’ADN de votre produit. Fournir un modèle tout fait, composé de mots à remplacer, ne rend pas service.

Notre conseil. Prenez le temps nécessaire pour le rédiger et soumettez-le à des personnes de confiance. A la manière d’une bande annonce, tout le monde doit comprendre de quoi il s’agit et avoir envie de connaître la suite. Banquier, investisseur ou meilleur ami, votre lecteur ne sera pas un expert. L’expert, c’est vous. Soyez à la fois pédagogue et intéressant.

Futurs clients ou banquiers, ils n’investiront pas dans ce que vous vendez, mais dans la raison pour laquelle vous le vendez.

Notre conseil. Soyez inspirant ! Utilisez les données chiffrées qui servent votre propos, présentez des arguments concrets qui donnent envie de vous suivre, montrez que vous croyez en votre produit pour convaincre, sans forcing ni verbiage marketing.

Votre produit ne peut être parfait ou le meilleur alors qu’il n’en est qu’au stade du prototypage et que vous ne savez pas encore s’il sera parfaitement adapté aux usages des utilisateurs ou consommateurs. Ne le survendez pas, évitez les superlatifs.

Notre conseil. En revanche, votre produit ou service se démarque, se différencie de la concurrence, par certaines qualités, certains avantages. Sans exagération, ni (fausse) modestie, montrez ses atouts, ce qui va séduire votre future clientèle.

Mettre votre projet en avant est important, mais vos investisseurs ne financent pas des machines. A fortiori, si vous montez une entreprise avec un produit innovant, l’humain doit rester au cœur de la présentation.

Notre conseil. Vos investisseurs doivent pouvoir compter sur vous, votre motivation pour faire tout ce qu’il faudra pour mener ce projet à bien, le développer, s’accrocher, et avancer. Si vous n’y croyez, ils n’y croiront pas. A nouveau, soyez inspirant !

Votre executive summary, à la manière d’un cv, devra être adapté à votre interlocuteur. Le ton, les mots clés mis en évidence ne seront pas nécessairement les mêmes si vous présentez votre dossier à un concours de bourses de la French Tech, ou si vous sollicitez un prêt professionnel auprès d’une banque classique.

Pour être parfaitement clair pour vos lecteurs, celui-ci doit d’abord être parfaitement clair pour vous-même. Rédigez-le en dernier, mais pas au dernier moment. Il demandera du soin, du temps, et des adaptations pour être convaincant.

Alors qu’attendez-vous pour commencer ? Partners Finances peut vous accompagner avec ses solutions de financements professionnels. Nous vous donnons également nos conseils dans nos dossiers consacrés aux entreprises.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation