Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Rachat de credits > Un courtier pour faire un rachat de crédit quand on est au chômage ?

Un courtier pour faire un rachat de crédit quand on est au chômage ?

Posté le 15 décembre 2020 à 08:00
grand-mère mère et fille faisant de la pâtisserie ensemble

À la suite de la perte de votre emploi, le remboursement de vos crédits est devenu particulièrement compliqué. En effet, quand on est au chômage, maintenir le paiement en temps et en heure de son crédit immobilier et ses crédits à la consommation demande énormément d’efforts. Dans ces conditions, le regroupement de crédits se présente comme une solution intéressante a priori : diminuer jusqu’à -60 % ses mensualités en rassemblant en un seul prêt toutes ses créances, quitte à augmenter le coût global de ses crédits en en allongeant la durée, ressemble à un scénario quasi salvateur.

Malheureusement, obtenir le financement du rachat de crédits sollicité quand on est au chômage n’est pas chose facile.

Si obtenir un regroupement de crédits lorsqu’on est au chômage est particulièrement difficile, ce n’est pourtant pas totalement impossible. En effet, chaque dossier est particulier et certains éléments peuvent faire pencher la balance en votre faveur.

Les organismes bancaires susceptibles de financer un rachat de crédits sont particulièrement réticents face à une demande déposée par une personne allocataire des aides de retour à l’emploi. La raison en est que l’allocation de chômage n’est pas considérée comme un revenu. Cette indemnité est par définition temporaire. Financer un regroupement de crédits dans ces conditions représente donc un risque réel tant pour la banque que pour l’emprunteur.

Le rachat de crédits consiste en un prêt qui va rassembler vos différentes créances (emprunts immobiliers, crédits à la consommation, crédits renouvelables, dettes familiales et personnelles…). Le montant de votre nouvelle mensualité unique est calculé sur base de votre taux d’endettement. Celui-ci correspond au ratio de crédits par rapport à vos revenus. L’allocation de chômage n’étant pas considérée comme un revenu, le calcul du taux d’endettement devient impossible.

Pour considérer la possibilité d’octroyer un rachat de crédits, l’organisme de financement doit pouvoir calculer le taux d’endettement de votre ménage sur base de ses revenus.

Ceux d’un co-emprunteur. Si votre conjoint est salarié en CDI ou fonctionnaire – bénéficie donc d’un revenu fixe et a priori assuré, le calcul du taux d’endettement pourra se faire à l’échelle de votre ménage.

Si vous bénéficiez d’autres revenus, comme des revenus fonciers par exemple, ceux-ci pourront également être intégrés au calcul et peser dans la balance.

Il est à noter que contrairement à l’allocation de chômage, la retraite est bel et bien considérée comme un revenu, stable et fiable de surcroît. Ainsi une personne au chômage, mais dispensée de recherche d’emploi parce qu’à un an de la retraite verra son dossier plus facilement pris en considération.

Si le revenu d’un co-emprunteur est une condition préalable, être propriétaire peut évidemment encore améliorer votre dossier.

Les organismes de financement demandent généralement des garanties, qu’il s’agisse d’une garantie hypothécaire (votre bien immobilier garantit le prêt), d’une caution (un tiers ou une société de cautionnement) ou le nantissement d’un de contrats d’épargne (assurance vie…).

Quelle que soit votre situation, il faut dans tous les cas démontrer votre assiduité pour rembourser vos créanciers. Même si le regroupement de crédits peut être considéré comme la dernière solution pour éviter le surendettement et est généralement sollicité dans une situation financière difficile, il est important de montrer à votre futur créancier de substitution qu’il fera partie des priorités de votre ménage. Ce sera donc l’occasion de procéder à un assainissement de vos finances en réduisant au maximum toutes les dépenses non contraintes, tant pour retrouver un peu de sérénité dans la gestion de votre budget, pour vous, que pour présenter votre dossier sous son meilleur jour, à la banque.

Afin de démontrer votre fiabilité, la première chose à faire sera de compléter votre dossier en fournissant scrupuleusement toutes les pièces justificatives et complémentaires qui pourront vous être demandées. Non seulement cela montre votre sérieux aux organismes de financement, mais cela permet également de gagner un temps précieux dans votre situation.

ebook guide gratuit réussissez votre rachat de credits

Les critères d’acceptation ou de refus peuvent varier d’un organisme de financement à l’autre. Faire une simulation auprès d’un organisme de courtage spécialisé et fiable comme Partners Finances, pionnier et leader du marché en France, est un plus.

En effet, votre dossier est soumis à plusieurs partenaires bancaires en même temps, ce qui permet d’augmenter les chances de celui-ci de trouver un financement.

Dans tous les cas, le projet en lui-même aura un impact décisif sur la décision de financer ou non votre demande de prêt. Celui-ci englobe donc habituellement

  • les revenus du ménage,
  • la situation professionnelle de votre co-emprunteur,
  • votre situation patrimoniale (propriétaire ou non),
  • le montant des différents crédits à regrouper,
  • les taux d’endettement avant et après un rachat de crédits éventuel,
  • votre profil emprunteur,
  • les garanties que vous pourrez fournir.

 

Bon à savoir. Si votre demande venait à ne pas être acceptée et le financement refusé, une solution alternative au rachat de crédits peut être le report d’échéances. Vérifiez vos contrats de prêts. Si cette option est incluse, il vous sera possible de suspendre le remboursement de vos mensualités pendant plusieurs mois. Vous aurez ainsi du temps pour retrouver un emploi.

Je simule gratuitement mon rachat de crédits
Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation