Actualités
Les actualités
Partners Finances

Covid-19 : plus de la moitié des Français inquiets pour leurs finances

Posté le 22 juillet 2020 à 13:35
couple finance

La crainte de l'épidémie laisse dorénavant place à une inquiétude financière pour une majorité de Français. C’est en effet, le résultat d’une récente étude menée par Yougov pour le site du HuffPost. Entre baisse voire arrêt de l'activité, la mise au chômage partiel ou même la perte d’emploi, le budget des Français a été fortement impacté ces derniers mois. Si outre les charges et les frais du quotidien, plusieurs crédits sont en cours de remboursement, le rachat de crédits peut s'avérer la solution optimale pour éviter de se trouver en situation de surendettement.

Les particuliers sont très inquiets pour l’avenir notamment sur les questions de finances. Après la crise sanitaire que la France et le reste du monde viennent de vivre, les conséquences sur le budget des Français et sur leur moral se font déjà ressentir. Selon une étude réalisée par Yougov pour le site du HuffPost, 73% des personnes interrogées s’attendent à une récession économique importante sur le territoire. Un pourcentage qui représente donc plus de la moitié des Français. Parmi eux, 54% sont inquiets concernant leurs finances personnelles et estiment que leur situation risque de se dégrader sur les douze prochains mois. Sur le panel de sondés, 24% d’entre eux affirment être déjà dans une situation financière difficile. 

Des inquiétudes qui pourraient se confirmer si l’on en croit les prévisions émises par la Banque de France. L’institution envisage effectivement une baisse de 10% du PIB pour l’année 2020, soit une chute drastique, et n’envisage un retour à la normale qu’à l’horizon 2022. En ce qui concerne le pouvoir d’achat des particuliers, celui-ci a également reculé d’après les résultats du dernier baromètre CSA/Cofidis.

Autre grande inquiétude exprimée par les Français : la baisse des revenus et l’éventuelle perte de son emploi. Parmi les personnes interrogées par Yougov, elles sont 23% à avoir des craintes concernant l’emploi sur les douze prochains mois. Les salariés ont en effet ressenti une perte de revenus importants pour une grande partie d’entre eux. La mise au chômage partiel de la quasi-totalité des salariés a entraîné une baisse de revenus puisque durant cette période ils n’ont touché que 84% de leurs salaires. D’autres sont passés en télétravail et en temps partiel, ce qui a également des conséquences sur les revenus. Tandis que pour certains, comme les auto-entrepreneurs et les freelances, l’activité a cessé sans pouvoir bénéficier d’allocation chômage. Au total, ce ne sont pas moins de 20% des Français qui ont vu leurs revenus baisser depuis le début de la crise sanitaire (Observatoire des inégalités).

ebook guide gratuit réussissez votre rachat de credits

Conséquence directe de cette crise sans précédent : les particuliers ont vu leur budget mensuel réduit et leur reste à vivre diminuer de façon importante. Une situation qui se dégrade encore davantage lorsque les particuliers sont titulaires de plusieurs crédits. Une étude, réalisée par la fintech Meelo, montre que 23,7% des emprunteurs ayant souscrit à un crédit à la consommation avant la crise rencontrent aujourd'hui des difficultés à honorer leurs mensualités de remboursement. Pour ce qui est des prêts immobiliers, parmi les propriétaires interrogés, ils sont déjà 17% à avoir des doutes sur leur capacité à rembourser les échéances de leur crédit sur les mois à venir.

Dans ce contexte, opter pour un rachat de crédits peut représenter une excellente solution. Surtout si de trop nombreux emprunts sont en cours et qu’un risque de surendettement se profile à l’horizon. Il se présente comme une véritable alternative face à des décisions plus radicales comme la vente de son véhicule, voire même de son logement. En effet, le rachat de crédits permet à un ménage d’y voir plus clair dans ses finances puisqu’il ne s’adresse plus qu’à un seul interlocuteur unique et ne verse qu’une seule mensualité. Les emprunteurs pourront alors se dégager un reste à vivre plus confortable pour faire face à la baisse de revenus due aux mesures exceptionnelles prises pour faire face à la crise sanitaire.

Concrètement, cette opération consiste à faire racheter par sa propre banque ou un autre établissement spécialisé, l’ensemble des prêts en cours de remboursement. Dès lors, l’emprunteur signera un nouveau contrat de crédit et ne remboursera plus qu’une seule et unique mensualité. En contrepartie, la durée de remboursement globale sera prolongée sur une période plus longue, ce qui impacte cependant le cout total du nouveau crédit souscrit. Au sein d’un rachat, il est possible de regrouper les prêts suivants : 

  • Les prêts personnels
  • Les crédits renouvelables 
  • Les crédits auto ou moto 
  • Les emprunts dédiés à des travaux 
  • Les prêts vacances, mariage ou loisirs
  • Les prêts immobiliers

Destiné aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires, il faudra respecter certaines conditions pour inclure un prêt immobilier au sein d’une opération de rachat qui concerne des crédits à la consommation. À savoir, la part représentée par l’emprunt immobilier ne devra pas dépasser les 60% du capital restant dû. En outre, il est important de savoir, surtout dans le contexte actuel, que l’opération permet également d’englober les dettes suivantes :  

  • Les loyers impayés
  • Les dettes familiales
  • Les retards de factures (électricité, téléphone, etc.)
  • Les découverts bancaires 

Autre avantage vu les circonstances actuelles : le rachat de crédits permet également d’obtenir une somme d’argent supplémentaire. Cette trésorerie sera ajoutée au montant du capital restant dû. Cette option se présente comme une alternative très avantageuse pour concrétiser un projet sans avoir recours à un crédit bancaire classique

Afin de trouver une offre en adéquation avec ses besoins et avec ses capacités de remboursement, plusieurs options s'offrent à un emprunteur. En effet, il peut soit faire appel à un courtier ou à un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiements (IOBSP) ou entreprendre sa recherche seul en se servant pour commencer des différents simulateurs et comparateurs de rachat de crédits en ligne

Dans le premier cas, il s’agit de se faire accompagner dans sa recherche, afin d’obtenir, la meilleure offre de rachat de crédits, par un véritable professionnel de ce secteur. Pour trouver le meilleur interlocuteur, il est nécessaire dans un premier temps de vérifier que celui-ci soit bien inscrit au registre de l’Orias, organisme qui réglemente la profession. Après avoir pris contact avec le courtier de votre choix, celui-ci s’occupera pour vous de négocier les meilleures conditions et de trouver l’offre en adéquation avec votre profil et vos exigences. Un spécialiste comme Partners Finances bénéficie d’un large réseau de partenaires et à ce titre, il saura dénicher pour vous les meilleures conditions pour mettre à jour vos finances personnelles grâce à une opération de rachat de crédits. Bon à savoir, les frais de courtage ne seront facturés qu’après la validation effective du contrat de rachat de crédits. 

Il est également possible de réaliser soit même une recherche d’offre de rachat de crédits. Pour cela, il suffit de se rendre sur les différentes plateformes accessibles en ligne. Tous les outils tels que les simulateurs ou les calculatrices de rachat de crédits sont totalement gratuits et sans engagement.

En renseignement les informations essentielles relatives à votre profil et à votre situation en matière de crédit, vous pourrez obtenir en quelques minutes un devis. L'emprunteur pourra ensuite comparer les différentes réponses obtenues et s’orienter vers l’organisme de son choix. 

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation