Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Credit immobilier > Comment obtenir un crédit immobilier après 60 ans ?

Comment obtenir un crédit immobilier après 60 ans ?

Posté le 2 juillet 2020 à 14:00
retraite credit immobilier

Officiellement il n’existe pas d’âge limite pour faire un prêt immobilier. Cela signifie que même à partir de 60 ans il est tout à fait possible d’emprunter pour acquérir un bien immobilier, voire une résidence secondaire.  S’il est très facile d’obtenir un crédit à la consommation pour les plus de 60 ans qui présentent un profil intéressant pour les organismes financiers, concernant le prêt immobilier il faudra respecter certaines conditions. De nombreuses solutions existent et la situation stable avec moins de charges, ainsi que la disposition d’un éventuel patrimoine à cet âge proche de la retraite, sont de précieux atouts à mettre en avant pour voir son projet aboutir.

Les chiffres le montrent : près de 20% des crédits immobiliers souscrits le sont par des emprunteurs de plus de 60 ans ! La majorité de ces emprunts sont souscrits pour une durée de plus ou moins 10 ans et concernent l’achat d’une résidence principale ou encore un investissement locatif. Et pourtant, ce ne sont pas les obstacles qui manquent. L’un des principaux freins est certainement le coût de l’assurance emprunteur, qui a cet âge-là est relativement coûteuse. Mais depuis 2010, lorsque les emprunteurs ont obtenu la possibilité de souscrire à une assurance autre que celle proposée par leur banque, les choses ont évolué dans le bon sens. Aujourd’hui grâce à la délégation d’assurance les tarifs des assurances emprunteurs pour les seniors sont bien plus abordables par le fait de la concurrence, ce qui facilite donc l’accès au prêt immobilier à un âge avancé.

A 60 ans on est près de l’âge de la retraite, avec quelques années à peine avant de quitter définitivement la vie active. C’est un moment où les revenus vont donc subir une baisse, avec un pouvoir d’achat qui va donc diminuer et avec lui la capacité de remboursement. D’autre part, les établissements financiers estiment que prendre de l’âge signifie avoir plus de risques de santé, avec le développement de maladies, même si l’espérance de vie est en constante augmentation. Afin de sécuriser les octrois de prêts immobiliers, les banques ont mis en place des conditions plus strictes à partir d’un certain âge, mais on note toutefois que les mentalités ont évolué. En effet, les seniors ne sont plus considérés comme des profils avec un risque élevé, le vieillissement de la population aidant, et des offres spécifiques à cette tranche d’âge sont donc proposées.

L’octroi d’un prêt immobilier après 60 ans va dépendre de plusieurs critères comme d’ailleurs à n’importe quel âge. Le profil de l’emprunteur, sa situation personnelle et professionnelle, sa capacité de remboursement, son reste à vivre, son taux d’endettement, etc., sont autant de paramètres qui seront étudiés en détail par l’organisme prêteur. A 60 ans le profil d’emprunteur peut cependant aussi représenter un atout, car la situation est très souvent pérenne, le foyer n’a plus d’enfants à charge et dispose même parfois d’un apport personnel alors que les revenus sont réguliers, puisque l’âge du départ à la retraite est proche. Lorsqu’un premier prêt immobilier a déjà été remboursé par le passé, c’est également un élément qui peut jouer en faveur d’un nouvel accord de crédit. La limite d’âge pour la fin de remboursement d’un crédit est aujourd’hui passée de 75 à 80 ans en moyenne et elle peut dans certains cas atteindre les 90, voire 95 ans.  

Un projet immobilier peut donc être réalisé à n’importe quel âge, si toutes les conditions sont réunies. L’emprunteur peut emprunter la somme de 10.000 à 100.000 euros et même plus si sa situation et ses capacités financières le permettent. Les simulateurs de crédits immobiliers en ligne permettent de se faire une première idée de la faisabilité de son projet et il ne faut pas hésiter à s’en servir. En renseignant quelques informations de base sur son profil d’emprunteur, la somme et la durée de remboursement souhaitées, il est possible de connaître le montant de sa future mensualité. Le critère du taux d’endettement est très important pour la finalisation du projet de crédit immobilier car il ne devra pas dépasser les 33% qui est le plafond établi par les établissements financiers. Si les revenus du ménage sont importants, le taux d’endettement peut être plus élevé.  Il est également possible de moduler les mensualités avec la capacité de remboursement, un élément important par l’exemple lors du passage à la retraite lorsque les revenus diminuent.

L’assurance emprunteur protège l’emprunteur en cas de problème car elle couvre le décès et l’invalidité. Elle prendra donc la relève pour le paiement des mensualités, ce qui est une garantie de remboursement du prêt immobilier pour l’organisme prêteur.  Son tarif est plus conséquent lorsque l’emprunteur a 60 ans et plus, c’est pourquoi elle est parfois un véritable frein dans un projet d’acquisition immobilière à cet âge-là. L’état de santé général de l’emprunteur sera donc un élément important du dossier, et il sera vérifié par des questionnaires, voire des examens médicaux. La prime d’assurance varie en règle générale selon une fourchette de 0,60 à 1,96% du montant total emprunté, ce qui peut représenter autant, voire plus que les frais d’intérêt. Pour réduire les frais d’assurance au maximum, le souscripteur a la possibilité :

-          Soit de repartir le coût de l’assurance emprunteur sur l’un des deux époux, en l’occurrence le plus jeune et en meilleure santé, s’il est marié.

-          Soit solliciter le contrat de groupe de la banque afin de mutualiser les risques

-          Soit se tourner vers la délégation d’assurance pour souscrire un contrat individuel et sur-mesure

-          Ne pas souscrire à une couverture liée à l’incapacité de travail ou la perte d’activité

Attention à noter que certaines maladies peuvent être exclues des garanties formulées dans les contrats d’assurance emprunteur.

Pour obtenir un prêt immobilier, l’emprunteur de 60 ans et plus devra présenter un dossier solide et apporter des garanties. Lorsque l’emprunteur ne dispose pas de revenus suffisants, il peut souscrire à un financement sans assurance mais il devra dans ce cas recourir au nantissement d’un placement financier. Il pourra s’agir d’une assurance vie, d’un plan d’épargne, d’un placement boursier, etc. Ainsi si l’emprunteur venait à décéder, l’organisme prêteur aura la possibilité de se rembourser avec cette garantie. Le nantissement d’une assurance vie par exemple permet de continuer à verser de l’argent sans perdre le bénéfice des intérêts sur ce produit bancaire.

Une autre solution pour l’octroi d’un prêt immobilier après 60 ans est le prêt viager hypothécaire. Il ne sera remboursable qu’au moment du décès du souscripteur et consiste à placer en hypothèque un bien immobilier contre l’obtention d’une somme d’argent qui pourra donc servir pour un emprunt. Dans le cadre de ce dispositif la banque va mettre en place une rente mensuelle ou un capital dont le montant sera fixé en fonction de la valeur du bien immobilier et de l’âge de l’emprunteur. Pour pouvoir garder le bien immobilier au moment du décès du souscripteur, les héritiers peuvent rembourser les intérêts et le capital. Enfin, une autre forme d’accès au prêt immobilier après 60 ans est le prêt hypothécaire cautionné. Le prêt d’argent est accordé par la prise d’une hypothèque sur un bien immobilier, et la somme empruntée ne peut dépasser 70 % de sa valeur. Il est optimal pour parer aux difficultés que rencontrent les seniors en face des banques qui sont réticentes à leur accorder un crédit immobilier.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation