Actualités
Les actualités
Partners Finances

Rachat de prêts personnels : comment cela se passe ?

Posté le 23 juillet 2019 à 10:30
Un couple effectue un rachat de prêts personnels devant leur ordinateur

Le rachat de prêts personnels, appelé aussi regroupement de prêts, permet de faire face à une situation financière difficile, lorsque le budget du ménage est déséquilibré par trop de crédits. L’objectif de l’opération est de trouver un nouveau créancier, qui va prendre en charge le rachat de toutes les mensualités en cours, afin de proposer un nouveau contrat unique de crédit. Tous les crédits à la consommation peuvent être inclus dans le montage financier, autant les prêts personnels, les crédits renouvelables et conso, mais aussi les dettes personnelles et fiscales. Une somme d’argent supplémentaire servant de trésorerie à financer un nouveau projet peut également être incluse dans le projet.

Les avantages du rachat de prêt personnel

Lorsqu’un emprunteur se trouve en difficulté pour rembourser ses mensualités, le rachat de prêts personnels est une opportunité à saisir, à condition de bien connaître les tenants et les aboutissants d’un tel procédé. Il s’agit d’une réelle opération bancaire, avec ses conditions, ses obligations et ses frais. Le but étant d’alléger la mensualité de remboursement, afin d’y arriver, l’organisme prêteur propose automatiquement une durée de crédit plus longue. Cette action augmente le coût total du nouveau crédit mis en place. Cependant le rachat de crédits bénéficie de nombreux avantages parmi lesquels on pourrait citer :

  • Une simplification de la gestion de ses finances personnelles car le ménage ne devra plus que rembourser une seule mensualité de crédit. Celle-ci sera prélevée tous les mois à une date fixe, tandis que l’emprunteur n’aura qu’un seul interlocuteur bancaire à gérer. Tout cela signifie donc : gain de temps, efficacité et économies sur les frais de découvert bancaire.
  • Un taux d’endettement qui diminue car la réduction de la mensualité aura un réel impact sur celui-ci. Fixé à 33% de moyenne par les banques et les établissements financiers, l’endettement raisonnable permet à l’emprunteur de retrouver une capacité d’épargne voire d’emprunt.
  • La négociation du nouveau taux d’intérêt pour le nouvel emprunt unique. Il s’agit là d’un des objectifs principaux du rachat de crédits, à savoir profiter de la tendance baissière des taux en général pour faire racheter à un taux bien plus intéressant les anciens prêts personnels ou même crédits renouvelables qui avaient des taux bien plus élevés.
  • Éviter le surendettement car avec le regroupement de prêts une situation d’endettement excessif peut être résolue. Tous les crédits en cours sont réunis pour abaisser la charge financière mensuelle liée au crédit et libérer du pouvoir d’achat.
  • Le coût de l’assurance emprunteur peut également être revu à la baisse. Avec un seul crédit mis en place par l’organisme prêteur, l’emprunteur peut réaliser des économies.

Pour la bonne réalisation d’un rachat de prêt personnel

Si le rachat de prêts personnels est un outil financier présentant de nombreux atouts, il est aussi une opportunité qu’il faut saisir avec précaution. L’allongement de la durée de remboursement est une action qui va majorer le coût total du crédit, alors qu’au contraire la réduction de celle-ci va le faire baisser. Certains emprunteurs profitent aussi du rachat de prêts personnels pour augmenter leur mensualité, afin justement d’alléger les frais liés au cout de celui-ci. Un deuxième point important à soulever est que le rachat de crédits comporte un certain nombre de frais à bien prendre en considération. La première catégorie de ces frais se compose des indemnités de remboursement anticipé qui sont spécifiées à tout contrat de crédit en général. Viennent ensuite les frais de courtage, les frais de dossier et les frais de garantie (hypothèque ou caution). Il faudra donc veiller à ce que tous ces frais ne viennent pas grever la rentabilité d’une opération de rachat.

Pour procéder à une telle opération dans les meilleures conditions, il faudra veiller à certains critères importants :

  • Ne pas faire appel systématiquement à un courtier, car même s’il représente une aide précieuse pour toutes les démarches et qu’il permet aussi de faire des économies, les frais de commission qu’il engendre ne sont pas des moindres. Parfois une négociation directe avec sa banque peut aussi suffire.
  • Faire une comparaison de toutes les offres de manière précise et en prenant le temps de bien vérifier tous les paramètres. Parfois un taux bas cache une assurance emprunteur chère et ce n’est pas toujours le plus important dans une demande de rachat de crédits. Le TAEG est l’élément principal qui indique tous les coûts dans leur globalité.
  • Être attentif aux propositions trop alléchantes et se méfier aussi des trésoreries supplémentaires car elles augmentent le montant total emprunté, donc le coût du crédit et sa durée.
  • Bien surveiller les clauses du contrat de crédit, et essayer d’éviter les frais au mieux. Par exemple, il faut pouvoir être en mesure de faire un remboursement anticipé tout en faisant supprimer dans le contrat les indemnités de remboursement anticipé.

Le déroulement du rachat de prêts personnels

Concrètement le rachat de crédits personnels se déroule en plusieurs étapes, la première étant la demande en elle-même. Elle consiste à contacter sa banque ou plusieurs établissements financiers afin de leur soumettre son souhait de réaliser une telle opération. Lors de cette étape, l’emprunteur devra fournir des informations générales sur sa situation personnelle (situation matrimoniale, nombre d’enfants à charge, etc.) et professionnelle (revenus, contrat de travail, etc.), ainsi que le détail de ses crédits en cours. L’emprunteur peut aussi à ce stade demander l’aide d’un courtier qui dispose d’un réseau de partenaires bancaires important, ce qui facilitera les démarches, fera gagner un temps précieux, mais surtout donnera accès aux meilleures offres du marché.

La deuxième étape consiste en l’analyse de la demande par un conseiller qui va définir la faisabilité du projet. Il portera une attention particulière sur le taux d’endettement et bien entendu le reste à vivre du foyer. En bon analyste, il sera aussi capable d’estimer si celui-ci est rentable pour l’emprunteur, selon sa situation et le rachat de crédits qu’il compte effectuer. Il donnera alors son aval pour que la demande passe à l’étape suivante, à savoir le montage du dossier. Pour ce dernier, le demandeur devra fournir toutes les pièces justificatives demandées selon la complexité de l’opération : les pièces d’identité, les justificatifs de domicile, de revenus, d’avis d’imposition et de taxe d’habitation ou foncière, les relevés de tous les comptes bancaires et d’épargne le cas échéant, tous les tableaux d’amortissement de tous les crédits en cours, les justificatifs des autres dettes. Tous ces éléments permettent d’établir la solvabilité de l’emprunteur car l’organisme prêteur ne prendra aucun risque et se protégera au maximum. Cette étape peut parfois inclure un mandat de recherche, à savoir que l’emprunteur autorise le prêteur à contacter les prestataires de crédit au nom de son client.

La dernière étape du rachat de prêts personnels est la validation d’une proposition de contrat parmi les offres reçues.  Attention, cependant à veiller à un point important : l’offre la moins chère n’est pas forcément la plus avantageuse. Il est important de savoir quels sont réellement ses besoins et c’est l’ensemble de tous les paramètres qu’il faut prendre en compte avant de se décider. Le délai de rétractation légal est de 14 jours une fois le contrat signé. Après cette période, les fonds sont débloqués et l’organisme prêteur se charge de rembourser tous les crédits existants.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin