Actualités
Les actualités
Partners Finances

Rachat de crédits avec de la trésorerie en plus

Posté le 28 février 2019 à 11:30
Rachat de crédits avec de la trésorerie en plus

Tout futur emprunteur qui souhaite inclure dans son opération de rachat de crédits une somme d’argent supplémentaire lui permettant de financer un nouveau projet peut en faire la demande. On parle alors d’une trésorerie additionnelle qui pourra être ajoutée au montant total emprunté, celui-ci incluant tous les capitaux restants dû des crédits qui sont rachetés. Elle pourra permettre à l’emprunteur de concrétiser un nouvel achat ou de réaliser un projet, tout en étant intégrée dans le montage financier du rachat de crédits. De ce fait, l’opération de restructurations des dettes permet non seulement de mettre de l’ordre dans les finances personnelles pour retrouver une certaine sérénité, mais aussi de se faire plaisir tout en restant dans sa capacité d’endettement.

Comprendre ce qu’est la trésorerie supplémentaire

Lors d’une opération de regroupement de prêts, la trésorerie supplémentaire que l’emprunteur peut demander est appelée le montant affecté. Si cette somme d’argent peut être incluse dans une opération de rachat de crédits, elle n’est pas tout à fait libre d’utilisation, puisqu’elle est incluse dans un montage financier qui entre dans la catégorie des crédits à la consommation. Il s’agit donc du même processus, dépendant de la même législation, ce qui signifie que le prêteur va tout de même se soucier de la destination de cette somme d’argent accordée, en plus du total des échéances de crédits qui vont être soldées. Le montant affecté est donc, comme son nom l’indique, affecté à un projet, à tel point que certains organismes prêteurs vont jusqu’à proposer l’acquisition d’un bien immobilier avec le rachat de crédits. Bien entendu, tout va dépendre du profil de l’emprunteur, de sa capacité de remboursement et de son taux d’endettement. A noter que l’emprunteur n’aura en principe pas besoin de présenter un devis, bon de commande ou une facture pour obtenir cette trésorerie supplémentaire, mais cela dépendra tout de même du projet et de l’organisme prêteur.

Quoiqu’il en soit, la trésorerie supplémentaire octroyée lors d’une opération de regroupement de prêts n’est pas un nouveau crédit. En réalité elle est tout simplement incluse dans le montant total emprunté dans le cadre de l’unique crédit souscrit lors du rachat. Cette somme d’argent disponible est versée à l’emprunteur sur son compte bancaire au moment du déblocage des fonds et permet la réalisation d’un nouveau financement de projet, achat ou loisir. Celui-ci aura été préparé en amont, pour que l’emprunteur ne sorte pas de sa capacité d’endettement et puisse rembourser sereinement son nouvel emprunt. En plus de représenter une somme d’argent disponible pour un projet, la trésorerie supplémentaire peut aussi être un tremplin pour se prémunir des aléas de la vie, ou devenir une épargne de sécurité pour pouvoir disposer d’une réserve d’argent pour un ou des projets d’avenir.

A préciser qu’il s’agit d’une démarche optionnelle et de nombreux regroupement de prêts n’incluent pas de trésorerie supplémentaire. Selon la somme souhaitée, la demande entraine une augmentation du montant du crédit, voire de la durée de remboursement et donc de son coût total. Dans le cadre d’un rachat de crédit hypothécaire, la somme d’argent supplémentaire empruntée peut être plus conséquente car le bien mis en hypothèque représente une sécurité pour les banques et organismes prêteurs.

En résumé, il faut bien comprendre que l’octroi d’une trésorerie supplémentaire n’est pas un nouveau crédit. Au contraire, il permet justement d’éviter de faire un second crédit en étant intégré à la seule opération de financement qu’est le rachat de crédits. En ce sens il permet aussi d’éviter les frais liés à la souscription d’un crédit et peut financer autant l’achat d’une voiture ou d’un nouvel ordinateur que la réalisation de travaux ou d’un voyage.

Montant et avantages de la trésorerie supplémentaire

Le plan de financement mis en place par l’établissement de crédit lors du regroupement prendra en compte tous les crédits à racheter et la somme d’argent supplémentaire accordée. Cette possibilité s’adresse à tout emprunteur, âgé de plus de 18 ans, comme pour n’importe quel rachat de crédits classique sans demande de trésorerie. Elle concerne les salariés, les retraités et les travailleurs indépendants. Pour ces derniers, les conditions d’octroi de la trésorerie supplémentaire pourront être plus strictes et le montant plus limité à cause du risque de voir la somme d’argent empruntée destinée à l’entreprise alors qu’elle ne peut être accordée que dans le cadre d’un projet personnel.

 De manière générale, la trésorerie supplémentaire ne peut pas dépasser les 15% du montant accordé dans le cadre du rachat, mais il n’est pas vraiment limité par un plafond. Il va surtout varier en fonction de la situation financière et personnelle de l’emprunteur et de certains critères principaux qui sont : l’utilisation de la somme supplémentaire empruntée, la situation locative de l’emprunteur, c’est-à-dire propriétaire ou locataire et enfin le type de rachat de crédits souscrit (rachat de crédits à la consommation ou rachat de crédit immobilier). À partir du moment où tout projet est raisonnable et entre dans les critères de l’organisme prêteur il est recevable, à condition bien sûr qu’il ne génère pas de surendettement. Il faudra bien entendu au préalable établir une étude de faisabilité, car le montant affecté emprunté va dépendre aussi du profil général de l’emprunteur et de ses capacités de remboursement.

L’intégration d’une trésorerie supplémentaire va surtout permettre à l’emprunteur de pouvoir tirer profit pleinement de son opération de rachat de crédits afin de bien gérer ses finances. En plus des avantages du regroupement de prêts en lui-même (taux d’intérêt revu à la baisse, nouvelle mensualité plus avantageuse, durée de remboursement réaménagée, etc.) il pourra soit financer un nouveau projet, ce qui lui permettra de ne pas faire de nouveau crédit, avec tous les frais et désagréments administratifs qui l’accompagnent, soit se constituer une réserve d’argent en cas de besoin. Un autre avantage important de la demande de trésorerie supplémentaire est que l’emprunteur propriétaire peut disposer de ce montant pour réaliser soit des travaux de rénovation ou d’aménagement, soit disposer d’un apport pour un nouveau crédit lié à un bien immobilier.

Dans tous les cas de figure, cette somme d’argent est directement incluse dans la mensualité du nouveau crédit lié au rachat, qu’elle soit au départ affecté ou non à un projet en particulier. Le plus important est de bien préparer l’opération, en étudiant le besoin de liquidité au moment de faire la demande. Une fois que l’ensemble des crédits en cours (crédits renouvelables, prêts personnels, crédits affectés, crédits renouvelables, etc.) a été listé et que le montant total des capitaux restant dus est établi, l’emprunteur peut alors définir selon ses revenus, ses charges et frais fixes et son taux d’endettement, la somme supplémentaire qu’il peut encore rajouter.

Il pourra alors commencer à faire une simulation en ligne en ajoutant le montant de la trésorerie souhaitée. Pour cela il pourra remplir un formulaire de simulation en ligne sur un des nombreux sites disponibles. La simulation peut être réalisée avec ou sans demande de trésorerie supplémentaire. Elle est entièrement gratuite et sans engagement et l’emprunteur pourra faire son choix en fonction du résultat obtenu. Une fois la simulation réalisée, un expert va procéder à l’étude de la demande et la faisabilité du projet. Lorsque celui-ci aboutit et que la trésorerie supplémentaire est accordée, son versement se fera au même moment que le rachat des crédits en cours.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin