Actualités
Les actualités
Partners Finances

Quel taux pour un rachat de crédits à la consommation ?

Posté le 7 janvier 2019 à 15:00
questionnement

De nombreux outils sont aujourd’hui mis à la disposition des internautes, afin de réaliser en quelques clics une simulation de rachat de crédits en ligne. En remplissant le formulaire et en le validant, l’utilisateur peut de manière tout à fait gratuite et sans engagement avoir accès à un affichage du taux proposé. Selon le fonctionnement de l’outil, il pourra ensuite obtenir un premier résultat de sa demande et ainsi, sans avoir à se déplacer, il aura la possibilité de se faire une idée des taux en vigueur sur le marché. Mais surtout, il aura accès à plusieurs offres, ce qui lui permettra de choisir parmi celles qui lui conviennent le mieux, et surtout trouver le meilleur taux d’intérêt pour concrétiser son rachat de crédits.

Qu’est-ce que le taux d’intérêt d’un crédit ?

Lors de toute opération de crédit, un taux d’intérêt vient s’ajouter au montant emprunté. Il représente la part de revenus de la banque ou de l’établissement financier prêteur, pour cette opération de prêt d’argent. De manière générale pour un rachat de crédits le taux d’intérêt est fixe, mais il peut parfois être variable, quoique l’on retrouve ce cas de figure plutôt dans les contrats de certains prêts immobiliers. Un contrat de prêt définit dès le départ toutes les conditions de remboursement ainsi que la nature et le pourcentage du taux d’intérêt. Le taux fixe reste inchangé pendant toute la durée du crédit, cela signifie que le coût est défini dès le départ. Le taux variable subit les fluctuations du marché, l’emprunteur peut en tirer un bénéfice lorsque les taux sont bas, mais attention lorsqu’ils remontent il prendra un risque. Le coût de son crédit, tout comme le montant de ses mensualités ne sont donc pas connus à l’avance.

Deux taux sont nommés dans le contrat, à savoir d’un côté le taux nominal, c'est-à-dire le taux d’intérêt du crédit, de l’autre le TAEG, c'est-à-dire le taux annuel effectif global. Ce dernier englobe le coût total du crédit, à savoir l’ensemble des frais de celui-ci. Ils se composent des frais de dossier, frais d’assurance emprunteur et du taux d’intérêt. Pour comparer les offres de crédits reçues lors d’une simulation, il faudra toujours se référer au TAEG, car c’est ainsi que l’on peut vérifier le coût total d’un crédit. Un autre type de taux doit être pris en considération lors d’une opération de prêt (classique ou rachat), il s’agit du TAEA qui est le taux annuel effectif de l’assurance, qui s’ajoute également au coût du crédit. Si celle-ci n’est pas obligatoire elle est tout de même recommandée car elle protège en cas de décès, d’invalidité et parfois de perte d’emploi. Elle prendra en charge le remboursement du crédit dans ces différents cas et peut aussi être souscrite dans un établissement autre que la banque qui accorde le crédit.

Négocier le taux d’un rachat de crédits à la consommation

Alors que la négociation dans le cadre d’un prêt immobilier est tout à fait de coutume, les choses sont un peu différentes lorsqu’il s’agit des taux des crédits à la consommation. Etant donné qu’ils sont fixés selon un « scoring », c'est-à-dire un système de notation établi par rapport au profil de l’emprunteur, la possibilité de les négocier est bien plus faible. Dans le cadre d’un rachat de crédits à la consommation, il faudra veiller à faire jouer la concurrence pour comparer les différentes offres et trouver la meilleure. Selon la nature du projet, mais aussi selon la durée et le montant emprunté, le taux d’intérêt est différent. 

Faire appel à un mandataire non exclusif en opérations de banque et en services de paiement permet de bénéficier d’une expertise dans le domaine du rachat de crédits à la consommation. Les conseillers spécialisés sont présents pour comparer les propositions des établissements financiers partenaires et ont donc la capacité de proposer une offre sur mesure selon le profil du client. L’intermédiaire bénéficie souvent de mandats lui permettant de proposer le meilleur taux possible. Pour cela, il faudra bien entendu analyser en détail chaque situation et chaque dossier, afin de trouver une réponse personnalisée à chaque demande.

Un taux qui varie selon plusieurs critères

Le crédit à la consommation regroupe plusieurs catégories de prêts qui auront chacune leurs spécificités. Les taux d’intérêt varient en fonction du type de crédit à la consommation, d’où l’importance de faire une comparaison. La fluctuation du taux est liée au risque que prend la banque lorsqu’elle prête de l’argent. Plus la durée est longue et la somme importante, plus elle court un risque c’est pourquoi sa rémunération, donc le taux d’intérêt, est plus élevée. Ce mécanisme fonctionne aussi dans le sens inverse, plus le temps de remboursement d’un crédit est court, plus le taux sera bas. Quant au montant de la mensualité, il est également défini par le taux, plus il est important, plus importante sera la mensualité.

Le prêt affecté fait partie de la catégorie des crédits à la consommation. Pour l’achat d’une voiture ou d’une moto par exemple, on trouve actuellement des taux sur le marché variant de 0.90% pour une durée de remboursement de 12 mois, à 3,80% lorsque celle-ci atteint les 72 mois, c'est-à-dire 6 ans. Dans le cas d’un prêt personnel, c'est-à-dire une somme d’argent prêtée par la banque pour un projet divers, et sans besoin de justificatif, l’emprunteur peut actuellement trouver des taux de 0,90% sur 12 mois, 1% sur 24 mois, 2,1% sur 36 mois, 2,80% sur 48 mois, 2,99% sur 60 mois et 4,28% sur 72 mois.

Toutes ces différentes indications de taux ne sont que des moyennes, et dans le cadre d’un rachat de crédits ils peuvent encore varier. Il est important avant toute démarche de bien définir son projet, et de décider au départ pour ne pas étouffer ses finances mensuelles, quel sera le montant de la mensualité mais aussi la durée la plus adaptée au ménage. Le meilleur rachat de crédits ne repose pas sur le meilleur taux obtenu mais plutôt sur le confort financier que celui-ci procure au foyer.

Pour bénéficier des meilleurs taux en vigueur

Il est évident que pour mettre toutes les chances de son côté lors du dépôt de son dossier de rachat de crédits il faut se montrer sous son meilleur jour. Présenter le meilleur profil d’emprunteur possible est bien entendu un atout important. Cela implique par exemple une tenue de compte impeccable et une gestion des finances maitrisée. Dans le cas de retards de paiement, de découverts bancaires ou de rejets qui sont présents sur les relevés de banque, mieux vaut attendre une certaine période afin qu’ils n’apparaissent plus.

La situation professionnelle de l’emprunteur est un paramètre très important pour les banques car elle définit les revenus et représente donc un signe de sécurité pour elles. Un emploi stable est donc synonyme de taux d’intérêt plus favorable lors d’une demande de crédit en général.

Pour obtenir de bonnes conditions l’emprunteur a tout intérêt à jouer sur la durée de son rachat de crédits, car celle-ci influence le taux d’intérêt, comme déjà signalé plus haut. Si la capacité de remboursement du foyer le permet, il est toujours préférable de raccourcir la durée du crédit en remboursant une échéance mensuelle d’un montant plus important. La banque ou l’organisme financier prêteur va octroyer un meilleur taux  à cette configuration plutôt qu’à une période de remboursement plus longue.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin