Actualités
Les actualités
Partners Finances

L'assurance de prêt emprunteur pour un rachat de crédits

Posté le 6 novembre 2018 à 16:30
assurance emprunteur

Lors d’une opération de rachat de crédits l’emprunteur signe un nouveau contrat de prêt. Dès lors l’organisme prêteur va rembourser toutes les mensualités de crédit en cours auprès des différents créanciers, tandis que lui va rembourser une mensualité unique qui pourra être allégée suite à l’allongement de la durée du nouveau crédit. Qu’en est-il alors de l’assurance emprunteur en cours ? Faut-il la résilier pour en souscrire une nouvelle ? Ou au contraire faut-il la garder et la renégocier ?

Que devient mon assurance de prêt avec un rachat de crédits ?

L’assurance de prêt emprunteur est une garantie pour l’organisme prêteur dans le cadre d’un crédit. Elle permet de couvrir la survenue de problèmes pendant la période de remboursement, comme notamment le décès de l’emprunteur, mais aussi l’invalidité, la maladie ou la perte d’emploi. Si elle n’est nullement obligatoire dans le cadre des crédits à la consommation elle est tout de même vivement recommandée. Lorsqu’il s’agit d’un crédit immobilier elle devient une condition obligatoire posée par le prêteur. Dans ce cas, l’assurance emprunteur devient une assurance décès liée au crédit.

Lors d’un rachat de crédits, qu’ils s’agissent de crédits à la consommation, d’un prêt immobilier ou des deux, le but est de rassembler tous les emprunts en cours pour retrouver une homogénéité tant au niveau du taux d’intérêt que du montant des mensualités et de la durée. Plutôt que de cumuler plusieurs crédits, il est plus intéressant de les réunir tous, avec une seule assurance emprunteur. Concernant cette dernière, plusieurs situations peuvent se présenter. Si elle a été souscrite auprès du prêteur du premier crédit, en l’occurrence une banque, elle sera résiliée automatiquement avec le crédit en cours, au moment du remboursement anticipé. Par contre si elle a été contractée auprès d’un autre organisme d’assurance que celui du prêteur, l’emprunteur pourra soit la résilier pour en souscrire une nouvelle ailleurs, soit la conserver et la renégocier avec de meilleures conditions.

Quelles sont mes options ?

Le rachat de crédits étant une opération qui de manière générale allonge la durée de remboursement pour pouvoir disposer de mensualités moins élevées, il y a un risque plus important de non-paiement des échéances. C’est bien pour cette raison que l’assurance prêt emprunteur est vivement recommandée car personne n’est hélas à l’abri d’un aléa de la vie ou d’un accident. En cas de coup dur, l’assurance emprunteur prendra en charge le remboursement des échéances du crédit.

L’emprunteur a plusieurs options qui s’offrent à lui au moment du rachat de ses crédits. L’assurance emprunteur souscrite en même temps que son crédit dans le même établissement financier s’annule automatiquement avec le rachat. Il lui faudra donc trouver un nouvel organisme et pourquoi pas souscrire une assurance emprunteur auprès de l’établissement qui lui accorde le nouvel emprunt. C’est le moment de revoir l’évolution de sa situation personnelle et si celle-ci le permet la faire jouer en sa faveur en négociant de meilleures conditions. Si par exemple l’emprunteur dispose d’un salaire plus conséquent cela pourra être un argument pour payer des mensualités d’un montant moins élevé, idem s’il est plus âgé, les mensualités pourront augmenter. Bref, les nouvelles caractéristiques du nouveau contrat de crédit entraineront aussi des conditions différentes pour la nouvelle assurance. Les garanties fournies devront être au moins équivalentes à l’assurance de groupe de la banque de l’emprunteur. Le nouveau contrat d’assurance devra prendre en compte les éléments du nouveau prêt, tel que le capital emprunté, le taux d’intérêt et la durée de remboursement.

Quoiqu’il en soit, au moment de souscrire une nouvelle assurance emprunteur il faudra vérifier que les garanties inscrites au contrat soient identiques aux précédentes. Il ne faut pas hésiter à considérer les offres du nouvel établissement prêteur qui peuvent très bien être intéressantes. Il sera d’autant plus commode d’y souscrire par simplicité mais aussi en cas de résiliation dans le futur.

Peu importe l’option choisie, il faut scrupuleusement étudier la proposition d’assurance reçue. Les offres trop attractives peuvent cacher des vices. Il est nécessaire de bien comparer les primes, mais aussi les franchises et les autres éléments du contrat proposé. L’assureur devra proposer une assurance emprunteur adaptée aux besoins et au profil de l’emprunteur. L’assurance de groupe proposée par l’organisme prêteur peut bien entendu être refusée. Si l’emprunteur accepte la délégation d’assurance, l’assureur devra fournir à l’établissement financier la liste des garanties.

A noter que différentes lois votées ces dernières années ont aidé le consommateur dans son choix de l’assurance prêt emprunteur. La loi Hamon de 2014 par exemple, permet de résilier son contrat d’assurance si l’on trouve moins cher ailleurs mais les conditions de cette nouvelle offre doivent être obligatoirement identiques à l’ancienne. La loi Sapin 2 quant à elle permet de résilier son assurance emprunteur tous les ans pour en souscrire une autre ailleurs. Enfin, la loi Lagarde de 2010 permet dans le cadre d’un regroupement de prêts d’opter pour une autre assurance emprunteur que celle proposée par l’établissement prêteur.

Comment comparer les offres ?

Plusieurs solutions existent pour trouver la meilleure assurance possible. L’emprunteur peut tout d’abord faire appel à un courtier en assurance crédit. Cette démarche est doublement avantageuse puisqu’elle permet de gagner beaucoup de temps car c’est le courtier qui a accès aux différents établissements du marché qui va effectuer les démarches et proposer les offres. Cela signifie aussi un accompagnement personnalisé jusqu’à la signature de l’offre sans avoir besoin de se déplacer.

Si l’emprunteur ne souhaite pas faire appel aux services d’un courtier en assurance il peut très bien assurer la démarche de comparer les offres par lui-même. Il lui faudra se renseigner sur le coût et l’étendue des garanties que propose la prochaine assurance emprunteur. Ces deux éléments sont primordiaux et peuvent varier d’une offre à l’autre. La comparaison est donc indispensable d’autant plus que les clauses des garanties sont incontournables. Attention à un coût d’assurance trop intéressant mais qui à la finalité revient plus cher car les délais de carence et de franchise sont élevés.

Il faut toujours garder à l’esprit que le contrat d’assurance est résiliable tous les ans surtout si les besoins évoluent avec le temps. Souscrire à une assurance emprunteur en ligne peut permettre de réaliser des économies sur le coût de l’assurance. De nombreux outils sont disponibles pour faire une simulation rapide et gratuite pour se faire une idée des différentes offres. L’obtention de devis permet de présenter à l’organisme prêteur des offres peut être plus intéressantes. Il s’agit donc de bons moyens de négociation pour obtenir un tarif plus avantageux.

Un paramètre important à ne pas négliger : l’assurance emprunteur représente un coût qui s’ajoute au coût total du crédit. Dans le cas d’un rachat de crédit immobilier, elle représente même le deuxième coût le plus important du nouvel emprunt. Le comparateur d’assurance de prêt en ligne est donc un outil indispensable pour avoir la possibilité de bien choisir le tarif et les conditions et garanties les plus adaptées au projet.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin