Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Crédit professionnel : financer l'acquisition d'un gîte

Crédit professionnel : financer l'acquisition d'un gîte

Sylvain Mehareche

Posté le 07 January 2022 à 08:00| 4 min

par Sylvain Mehareche - Directeur Général Partners Finances

couple devant leur gîte

Vous avez pour projet d’entreprise d’ouvrir ou reprendre un hôtel, un gîte ou une maison d’hôte ? Comme une majorité d’entrepreneurs dans votre situation vous aurez besoin d’un crédit pour lancer votre activité.

Ouvrir un gîte est avant tout une aventure humaine pleine d’authenticité. Elle peut aussi vous permettre de vivre plus en accord avec vos valeurs d’accueil et d’indépendance, de vous assurer des revenus complémentaires, de valoriser ou d’accroître votre patrimoine immobilier.

Les experts en prêts professionnels de Partners Finances vous donnent quelques conseils pour financer l’acquisition de votre gîte.

 

 

Outre l’acquisition d’un bien immobilier de caractère, il est probable que vous deviez y faire des travaux afin que celui-ci soit non-seulement aux normes, mais également au goût de votre future clientèle.

Si le choix de l’emplacement est important, la qualité des installations, le confort et la touche d’originalité que vous allez y apporter sont tout aussi essentiels.

Il vous faut donc, en amont de toute demande de crédit, estimer avec le plus de précision possible le coût global du projet, de l’acquisition du gîte aux aménagements nécessaires.

N’oubliez pas que pour certains travaux un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux peut être nécessaire.

Bon à savoir. La création d’une chambre de maison d’hôte coûte en moyenne 12 000 € et une structure moyenne contient en général 3 chambres. Pour une rentabilité optimale, il est conseillé d’exploiter 5 chambres et de proposer des services de qualité en parallèle, tout en veillant à ce que ceux-ci (très coûteux) ne repoussent pas trop le seuil de rentabilité de votre projet. Cela en affecterait alors la viabilité.

 

 

Au titre de la rénovation de patrimoine, les gîtes peuvent prétendre à plusieurs aides octroyées par l’Etat, le conseil régional ou départemental, voire l’Europe. Pensez dans tous les cas, à prendre contact avec vos collectivités locales pour en prendre connaissance et vérifier l’éligibilité de votre projet.

Toutefois, celles-ci ne sont délivrées qu’une fois vos travaux achevés et sous certaines conditions. Il vous faudra donc avoir au préalable la trésorerie suffisante pour les réaliser.

 

 

Bien préparer son business plan est une étape essentielle. Un projet, même solide, doit être bien présenté pour avoir une chance d’être financé.

Il s’agit en effet

  • d’une part, pour vous, d’avoir fait le tour des questions pratiques, juridiques et commerciales, des dépenses à prévoir et revenus possibles, pour donner toutes ses chances à votre activité professionnelle d’être rentable et donc pérenne ;
  • d’autre part, pour la banque, d’être rassurée par la présentation d’un projet bien ficelé, avec une bonne étude de marché, reposant sur des chiffres pertinents.

 

Il s’agit en effet d’inspirer confiance aux banques, non seulement pour qu’elles vous accordent le crédit sollicité, mais aussi pour bénéficier d’un taux d’intérêt avantageux.

Vous devez garder à l’esprit que, ces dernières années, la crise sanitaire a impacté négativement les entreprises de ce secteur. Pour rassurer les banques, il faudra donc présenter non seulement un business plan complet et précis, mais également un plan de vie. Bénéficiez-vous d’autres revenus en parallèle (professionnels, du conjoint, fonciers, rente…) ? Avez-vous un patrimoine ou une épargne qui pourrait couvrir vos besoins pour une période plus ou moins longue ?

En effet, ici le chiffre d’affaires estimé de votre gîte ou maison d’hôte ne suffira pas à l’obtention du crédit nécessaire au lancement de votre activité. Vous allez devoir présenter des garanties de stabilité sur le long terme.

 

 

C’est aujourd’hui chose connue, les banques ne prêtent pas la totalité de la somme nécessaire au projet dans son ensemble. Elle vous demande un apport qui tourne en général autour des 20 à 30 %.

Cet apport permet à la banque non seulement de diminuer le risque de défaillance de l’entreprise emprunteuse d’une part, mais également vérifier l’implication de l’entrepreneur dans son projet. Investir vos fonds propres (même une partie de ceux-ci) montre que vous croyez en votre projet et allez faire tout votre possible pour que celui-ci fonctionne.

Si vous ne disposez pas de la trésorerie suffisante, des alternatives au crédit bancaire peuvent vous aider à constituer la somme nécessaire.

Vous pouvez solliciter vos proches - c’est ce qu’on appelle la Love Money, pour qu’ils mettent en place un prêt à un taux avantageux, voire nul, ou encore leur proposer des parts de votre entreprise.

Vous pouvez également recourir au financement participatif : crowdfunding (dons avec contrepartie) ou crowdlending (prêt). Les plateformes de crowdlending présentent un système régulé et sûr pour les entreprises. Vous y déposez un projet. Celui-ci est étudié par des experts et, s’il est validé, mis en ligne pour une période définie par contrat. Les internautes (particuliers ou professionnels) ont alors la possibilité d’investir dans votre projet.

A l’issue de la période, les fonds sont débloqués. Vous remboursez alors le crédit selon les modalités mises en place dans le contrat.

Cette somme servira d’apport lors de votre demande de crédit bancaire et cette démarche peut être positivement perçue par la banque.

Non seulement, vous arrivez avec un apport, mais vous montrez votre capacité à susciter l’adhésion autour de votre projet. Les risques sont ainsi dilués pour la banque et les perspectives encourageantes pour l’entreprise.

 

 

Pour un crédit professionnel comme pour tout autre type de prêt, il est intéressant de mettre les banques en concurrence en comparant les offres.

Cette démarche peut toutefois s’avérer chronophage, surtout si vous devez gérer une activité professionnelle en parallèle. En outre, les produits bancaires à destination des entreprises recèlent de nombreuses subtilités.

Une manière de gagner en temps et en efficacité est de recourir aux services d’un courtier ou d’un organisme de courtage spécialisé dans les solutions de financement à destination des entreprises.

En faisant la simulation sur Partners Finances, un conseiller étudie la faisabilité de projet et revient vers vous sous 48h**.

  • Vous gagnez du temps.
  • Vous bénéficiez des conseils et de l’accompagnement de nos experts.
  • Votre conseiller peut vous assister dans la constitution du dossier.
  • Il vous aide à trouver les garanties nécessaires et les alternatives pour compléter votre apport si celui-ci n’est pas suffisant.
  • Il négocie pour vous les meilleures offres auprès des banques.

 

N’attendez plus, faites la simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Les autres actualités du rachat de crédits
main faisant une recherche internet sur le rachat de crédits cetelem Rachat de crédits Cetelem
18/11/2022 à 08:00
Lire
Lancer ma simulation