Actualités
Les actualités
Partners Finances

Faire un rachat de crédits sans passer par une banque

Posté le 27 janvier 2020 à 10:00
Faire un rachat de crédits sans passer par une banque

Il est effectivement tout à fait possible de réaliser une opération de rachat de crédits sans faire appel directement à une banque. En parallèle de ces établissements financiers traditionnels, il existe des intermédiaires bancaires, véritables spécialistes du rachat de crédits. Ils ont un réseau important de partenaires financiers et d’organismes de crédit, ce qui leur donne la possibilité de disposer d’un large panel d’offres différentes, et surtout adaptables à tous les profils d’emprunteurs. De plus l’intermédiaire bancaire offre un service complet d’accompagnement dans toutes les démarches, du début à la fin de la procédure. 

Pour éclaircir la question posée par de nombreuses personnes qui se demandent si elles peuvent emprunter sans passer par les services d’une banque, la réponse est oui c’est possible. Aujourd’hui de nombreux services autres que l’intermédiation bancaire traditionnelle sont en place sur le marché financier. Si le premier réflexe d’un particulier est de se tourner vers les établissements financiers tels que les banques ou les organismes de crédit pour financer l’achat d’un véhicule, de travaux, d’un voyage, etc., il existe des alternatives pour emprunter. Le microcrédit s’adresse par exemple aux personnes fichées auprès de la Banque de France, au chômage ou encore employé en contrat précaire, donc exclues du système bancaire traditionnel, et permet d’emprunter lorsqu’il n’y a pas d’épargne disponible pour financer un projet. Les montants empruntés sont faibles, entre 300 € et 5 000 € car adaptés aux revenus.

Sinon, le crédit entre particuliers est un autre moyen de faire un emprunt. De plus, cela peut se faire dans un cadre légal, même s’il s’agit d’un prêt dans la famille ou entre amis. La loi stipule en effet que tout crédit supérieur à 760 euros doit être déclaré à l’administration fiscale. Il existe même des plateformes qui gèrent les crédits entre particuliers et permettent de toucher des intérêts. Idem pour une reconnaissance de dette qui doit obligatoirement être écrite lorsque le montant prêté dépasse 1.500 €. Le crowdfunding est un autre moyen d’obtenir de l’argent sous forme de prêt pour réaliser certains projets. Il s’agit en fait d’un financement participatif dont le concept consiste à demander une participation financière sous forme d’emprunt pour toutes sortes de projets personnels (projet immobilier, voyage, création de start-up, etc.). 

L’intermédiaire bancaire quant à lui est mandaté pour faire le lien entre l’emprunteur et l’organisme prêteur jusqu’au déblocage des fonds, moment où il percevra sa rémunération sous forme de commission sur la somme totale empruntée. Spécialisé dans le rachat de crédits (crédits immobiliers et à la consommation), il est donc en charge du dossier de l’emprunteur pour le faire valider par un établissement de crédit. Son objectif est avant tout de satisfaire son client en trouvant l’offre la plus adaptée à l’emprunteur grâce à ses relations avec les différents acteurs du marché du rachat de crédits. Il travaille par le biais de mandats pour le compte d’organismes de crédits spécialisés dans les financements de regroupements de prêts. L’étude du dossier de l’emprunteur est gratuite, tout comme son montage et il est interdit à l’intermédiaire bancaire de toucher une somme d’argent avant l’aboutissement de la demande.

Le regroupement de crédits sans passer par une banque peut donc se faire par le biais d’un intermédiaire bancaire. Expert du marché, il connaît parfaitement les offres du secteur mais aussi sa législation. Il exerce surtout en tant que conseiller pour diriger son client vers l’offre la plus adaptée à sa situation et afin qu’il fasse les bons choix. Etant partenaire de plusieurs organismes financiers, il est aussi capable de faire jouer la concurrence et de traiter des dossiers plus spécifiques comme ceux des professions libérales, des retraités, etc. Il est également tenu d’informer son client des prises de risques dans une démarche de rachat de crédits, ainsi que de toutes les conditions imposées. 

Le rachat de crédits est une opération qui consiste à faire racheter ses crédits en cours afin de contracter un seul et unique prêt. Cela permet à l’emprunteur de retrouver une certaine aisance financière surtout si la situation commençait à devenir compliquée et que les mensualités pesaient trop lourdement sur le budget du ménage. Un nouvel emprunt avec de nouvelles conditions (taux d’intérêt renégocié, durée de remboursement revue, nouvelle assurance emprunteur, etc.) qui pourra donc être remboursé de manière plus sereine avec une mensualité revue à la baisse. De plus, tous les types de crédits peuvent être inclus dans le rachat, autant le prêt immobilier que les crédits à la consommation (prêts personnels, crédits affectés, prêts personnels, crédits renouvelables, etc.) tout comme les dettes fiscales ou familiales et les impayés.  

Pour accompagner un emprunteur dans sa démarche de rachat de crédits, les services d’un intermédiaire bancaire sont donc très utiles. La procédure demande du temps et des connaissances, entre les différentes offres, les organismes financiers, le TAEG, l’assurance et le dossier mais aussi la négociation, l’opération peut s’avérer longue et compliquée. 

ebook guide gratuit réussissez votre rachat de credits

Le titre officiel d’un courtier en rachat de crédits est intermédiaire en opérations de banquier et en services de paiement (IOBSP). Il peut en tant que professionnel être mandataire exclusif, c’est-à-dire ne travaillant en partenariat qu’avec un seul établissement financier, ou non-exclusif et dans ce cas il peut être partenaire de plusieurs organismes de crédit. Son rôle est avant tout de comparer toutes les offres du marché et de faire profiter ses clients des meilleurs taux et conditions avec pour objectif un accompagnement optimal pour leur faire gagner du temps et de l’argent. Expert financier, il dispose de toutes les compétences nécessaires pour analyser un dossier et déterminer si le projet est faisable. Il dispose également d’une parfaite maîtrise des rouages et mécanismes du rachat de crédits. 

Capable de réaliser une étude personnalisée, son analyse va se concentrer à la fois sur la situation personnelle, professionnelle et financière de ses clients. Son but est également d’évaluer la solvabilité de l’emprunteur tout comme sa capacité de remboursement. Avant de faire son choix, il faut vérifier avant tout que l’intermédiaire bancaire est bien enregistré à l’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance). Sa réputation est un critère important, pour cela il est possible de consulter les avis et témoignages des clients. L’expérience est certainement un paramètre de confiance car elle assure un pouvoir d’expertise et de savoir-faire mais aussi de négociation. 

La disponibilité et la réactivité de son conseiller sont d’autres paramètres à prendre en considération. Outre le climat de confiance qu’elles instaurent, elles sont rassurantes et une preuve du sérieux de l’organisme. Enfin, un bon intermédiaire fait preuve de transparence et communique à son client tous les éléments (frais de dossier, frais d’assurance, taux d’intérêt, TAEG, conditions de remboursement, etc.) dont il aura besoin pour prendre sa décision. Le coût d’un intermédiaire varie en fonction de la somme d’argent empruntée puisqu’il est rémunéré au pourcentage de celle-ci. En règle générale cette commission sous forme d’honoraires s’élève à 1%. Le processus est assez simple et suit les étapes classiques (dépôt de la demande, analyse de la situation, montage du dossier, choix de l’offre de rachat de crédits, déblocage des fonds après respect des délais de rétractation légaux). Pour gagner du temps il est possible de passer par un courtier en ligne comme Partners Finances.  

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation