Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Rachat de credits > Peut-on faire un prêt après un rachat de crédits ?

Peut-on faire un prêt après un rachat de crédits ?

Posté le 4 mai 2021 à 08:00
Couple souriant venant d'emménager dans leur nouvelle maison

Vous souhaitez faire un nouvel emprunt après avoir procédé au regroupement de vos crédits ? C’est possible. C’est même une technique de plus en plus utilisée pour investir dans l’immobilier. La condition à remplir sera de respecter le taux d’endettement maximum accepté pour l’octroi du crédit souhaité.

Partners Finances, organisme de courtage pionnier du rachat de crédits en France et leader du marché, vous explique comment procéder pour souscrire un crédit après son rachat de crédits.

 

Vous aviez plusieurs créances (crédits à la consommation, prêt immobilier, voire d’autres dettes). Vous avez donc procédé au regroupement de vos crédits, afin de redonner de l’air à votre budget.

Pour rappel, le rachat de crédits consiste dans la mise en place d’un prêt de substitution, qui rassemble toutes vos créances en une seule. Un organisme financier (généralement une banque spécialisée) rembourse en effet d’un coup tous vos créanciers et met en place un crédit de remplacement, avec un taux unique et une seule mensualité.

En modulant la durée de l’emprunt, vous adaptez le montant de votre mensualité à vos revenus. Le plus souvent, le regroupement de crédits est ainsi un moyen de diminuer sa nouvelle mensualité unique jusqu’à -60 %* et, avec celle-ci, son taux d’endettement.

Pour financer un projet supplémentaire, il est possible de solliciter l’octroi d’une trésorerie complémentaire. Son montant est directement intégré au rachat de crédits et son remboursement inclus dans votre mensualité unique.

 

Si vous avez déjà procédé au regroupement de crédits, il est tout à fait possible, après coup, de souscrire un nouveau crédit à la consommation.

Que vous ayez des travaux à faire, un imprévu financier, ou besoin d’un nouveau véhicule, qu’importe la raison, votre prêt de substitution n’est pas en soi un obstacle à ce nouvel emprunt.

Il faudra néanmoins veiller à ce que ce ou ces nouveaux crédits à la consommation ne viennent pas accroître inutilement votre taux d’endettement, au risque de perdre le budget retrouvé grâce au rachat de crédits.

A noter. Au bout d’un an, il vous sera possible de solliciter un deuxième rachat de crédits dans lequel vous pourrez inclure ces nouveaux crédits à la consommation. Il faut toutefois prendre garde que les rachats de crédits successifs augmentent le coût total de vos emprunts. Plus le montant à regrouper est important, moins il sera possible de baisser votre mensualité. Veillez donc à garder éloigné le risque de surendettement.

Si vous n’avez pas encore procédé au regroupement de crédits, mais que vous avez un nouveau projet à financer : pensez à la demande de trésorerie complémentaire !

Cette somme doit représenter un montant raisonnablement proportionnel au montant total du rachat de crédits. Elle est directement intégrée à celui-ci et son remboursement est inclus dans la mensualité unique.

En recourant à la trésorerie complémentaire, plutôt qu’à un crédit à la consommation a posteriori, vous vous assurez ainsi de conserver un reste à vivre plus confortable et n’augmentez pas de nouveau, après coup, votre taux d’endettement.

Avec cette trésorerie complémentaire, vous pouvez financer des travaux, un nouveau véhicule, de l’équipement pour votre habitation, un voyage, un mariage… ou anticiper un besoin d’argent imprévu.

Elle bénéficie également du même taux que votre rachat de crédits. Ainsi, si c’est un rachat de crédits immobilier (60% ou plus du montant total consiste dans un ou plusieurs prêts immobiliers) qui a été mis en place, il est probable que le taux d’intérêt du prêt de substitution soit plus avantageux que celui d’un crédit à la consommation classique.

 

C’est là, en effet, une technique d’investissement de plus en plus courante.

Les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière aux banques dissuadent ces dernières à accorder un prêt immobilier si le taux d’endettement de l’emprunteur excède 35 % de ses revenus fixes.

Pour faire un investissement immobilier – par exemple à but locatif en bénéficiant d’un effet levier – des emprunteurs de plus en plus nombreux procèdent au préalable au regroupement de leurs différents crédits afin de baisser significativement leur taux d’endettement.

Pour que cette opération soit suffisamment intéressante pour votre projet d’investissement, il est important de bien la réfléchir dans sa globalité.

Recourir aux services d’un organisme de courtage spécialisé comme Partners Finances permet alors de bénéficier des conseils et de l’accompagnement d’experts dans le domaine.

Pour obtenir une réponse de principe sous 24h**, faites une simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement.

Je simule gratuitement mon rachat de crédits
Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation