Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Rachat de credits > Comment financer l’achat d’une voiture quand les fins de mois deviennent difficiles ?

Comment financer l’achat d’une voiture quand les fins de mois deviennent difficiles ?

Posté le 1 octobre 2020 à 14:52
Femme chargeant la nouvelle voiture avec sac et doudous des enfants

Il y a quelques années maintenant, vous avez divorcé. Comme si la difficulté émotionnelle ne pouvait suffire, se sont ajoutées à cela des difficultés financières. En effet, votre ex-conjoint avait contracté, à votre insu, des emprunts auxquels vous vous êtes retrouvé lié et à cause desquels vous avez été fiché à la Banque de France. Heureusement, le fichage FICP a une durée maximale de 5 ans et vous n’y apparaissez désormais plus. Pour autant, vos difficultés financières n’ont pas disparu et il vous faut aujourd’hui avec des ressources limitées acquérir un nouveau véhicule1.

Le prêt auto est un crédit à la consommation qui permet de financer l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, ainsi que de couvrir éventuellement le montant des accessoires et des documents officiels liés à cet achat, si vous n’avez pas les fonds nécessaires au moment de son acquisition.

Durée : 12 à 84 mois.

Montant : 500 € à 75 000 €.

Taux : 0 % à 17,5 %.

Avec ou sans option d’achat à la clé, le leasing peut être une solution intéressante si vous ne souhaitez pas débloquer de trésorerie (personnelle ou professionnelle) et si vous souhaitez renouveler votre véhicule régulièrement. Vous signez ainsi un contrat de location de longue durée avec ou sans option d’achat à l’issue du contrat (LOA ou LLD). En fonction de l’organisme de financement (banque ou société de crédit-bail), vous pouvez personnaliser votre contrat en choisissant le kilométrage annuel maximum, la durée de la location (de 12 à 60 mois), et des assurances complémentaires facultatives.

Avant de vous engager dans la location (LLD ou LOA), nous vous conseillons d’évaluer scrupuleusement le montant de la mensualité que vous pourriez vous permettre sur du long terme.

ebook guide gratuit réussissez votre rachat de credits

Si cela semble être la meilleure solution, le crédit auto à 0 % n’est mis en place que par les concessionnaires qui en ont les moyens. En effet, c’est le vendeur qui prend en charge les intérêts de ce crédit contracté auprès d’un partenaire financier de la marque.

Il faut en être conscient, car ce n’est pas sans conséquences :

  1. Le crédit auto 0 % n’est accordé que sur l’achat d’une voiture neuve.
  2. Le coût de celui-ci est souvent répercuté dans le prix de la voiture.
  3. La durée du crédit et le montant des mensualités pourrait ne pas être adaptés à votre situation – mensualités trop importantes pour votre capacité d’emprunt.
  4. Il n’est valable que sur de courtes durées – principale cause des mensualités importantes.
  5. Il peut n’être qu’une accroche marketing pour vous faire venir en concession où un autre financement plus long, avec des mensualités plus basses, pourrait vous être présenté, mais avec un taux plus élevé que ce que vous pourriez obtenir ailleurs.

Il faudra donc rester vigilant, négocier les prix et ne rien accepter sans comparer.

Ce crédit à la consommation est totalement lié à votre achat d’un véhicule. Vous devrez en effet fournir des justificatifs montrant que la somme empruntée a été affectée à cette acquisition. En revanche, certes contraignante, cette solution de prêt bénéficie de taux plus avantageux que ceux des prêts personnels et des crédits renouvelables. En outre, si le véhicule venait à ne pas vous être livré, le prêt pourrait être annulé.

Moins contraignant que le précédent, ce crédit à la consommation ne sera pas lié à l’achat du véhicule. Vous pourrez donc affecter la somme exclusivement à ce projet ou ventiler la somme sur plusieurs projets, dont l’achat du véhicule. Par exemple, vous pourriez garder un peu de trésorerie pour anticiper les frais d’entretien et les réparations éventuelles qui pourraient survenir la première année.

Aussi appelé crédit permanent ou revolving, le crédit renouvelable permet d’emprunter la somme de son choix sans que celle-ci ne soit spécifiquement rattachée à l’achat du véhicule. Contrairement au prêt personnel qui est un crédit unique conditionné au dépôt d’un dossier de demande à la banque, le crédit renouvelable fonctionne comme une réserve d’argent dont le montant maximal est fixé au moment de la souscription. Il est rattaché à votre compte ou votre carte de crédit, et d’une durée d’un an renouvelable. Chaque mois, lorsque vous faites vos achats à crédit, la somme est déduite de la réserve. Vous payez ensuite le remboursement du capital et des intérêts en fonction des sommes dépensées. Les mensualités ne sont donc pas fixes (avec un montant légal de 15 € minimum).

On prendra toutefois garde aux taux appliqués. Ceux-ci sont en général supérieurs à ceux des prêts personnels et affectés. La variabilité du montant des mensualités peut également compliquer la bonne gestion du budget mensuel pour certains ménages.

Si vous avez plus de deux crédits et que vos fins de mois deviennent difficiles sans que pour autant vous ne soyez en situation de surendettement manifeste et fiché à la Banque de France, le rachat de crédits peut être une solution intéressante.

Contrairement aux autres solutions de crédits, le regroupement de prêts n’a pas pour effet d’augmenter votre taux d’endettement, mais bien de le faire baisser. Pourquoi ?

Le rachat de crédits consiste en un prêt de substitution qui va rassembler toutes vos créances : prêts immobilier, consommation, dettes personnelles, loyers impayés… L’organisme financeur rembourse d’un coup tous vos créanciers, alors que vous vous acquittez d’une mensualité unique dont le montant sera entièrement adapté à votre situation. En effet, en allongeant la durée du prêt, vous pouvez faire baisser jusqu’à -60 % le montant de votre nouvelle mensualité unique*.

Ainsi, non seulement vous retrouvez plus de confort dans la gestion de votre budget, ce qui peut vous permettre de recommencer à épargner, mais en outre vous pouvez demander l’octroi d’une trésorerie supplémentaire dont le montant pourra être alloué à l’achat du véhicule. Celle-ci est intégrée au prêt de substitution et son remboursement intégré à la nouvelle mensualité. Pour en savoir plus, faites une simulation en ligne. Un conseiller Partners Finances vous donne une réponse de principe sous 24h**. La simulation est gratuite et sans engagement.

On ne le dit jamais assez, vous pouvez toujours négocier, qu’il s’agisse de négocier le prix du véhicule auprès du concessionnaire ou certains frais auprès de l’organisme de financement.

On l’a vu pour le prêt à taux zéro, les concessionnaires qui vous offrent ce taux peuvent compenser la prise en charge de son coût au travers du prix du véhicule. Gardez à l’esprit qu’un vendeur a toujours quelque marge commerciale sur laquelle il peut rogner. Comparez en ligne le prix des véhicules du même type et négociez.

Quel que soit le type de crédit qui pourrait vous convenir, l’idéal sera de faire des simulations en ligne. A l’aide d’un comparateur, vous pourrez visualiser facilement

  • les différents taux d’intérêts appliqués en fonction des types de crédits et des organismes les finançant,
  • le montant de vos mensualités en fonction de la durée choisie pour l’emprunt,
  • le coût global du prêt.

Le taux renseigné doit être le TAEG (taux annuel effectif global) qui inclut tous les frais et assurances obligatoires liés à votre demande de prêt.

Parmi les frais que va engendrer ce nouveau véhicule, l’assurance auto représentera un poste important sur le long terme. Certains organismes bancaires pourront vous proposer d’assurer le véhicule en parallèle du prêt. Peut-être que l’offre sera vraiment intéressante, mais peut-être sera-t-elle moins adaptée à votre profile qu’une autre. A nouveau, il sera important de comparer les assurances auto, comme vous avez comparé les différents crédits, afin de trouver l’offre la mieux adaptée à votre situation, et ainsi réduire les coûts autant que possible et dans la limite du raisonnable.

 

Ce cas introductif est une fiction, néanmoins inspirée d’une situation réelle.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Lancer ma simulation