Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Crédit professionnel : financer l'acquisition de parts sociales

Crédit professionnel : financer l'acquisition de parts sociales

Posté le 25 février 2022 à 08:00
poignée de main entre une emprunteuse et un banquier

Vous souhaitez racheter tout ou une partie des parts sociales d’une entreprise ? Si vos fonds propres ne suffisent pas à financer cette acquisition, vous pouvez solliciter un crédit professionnel pour atteindre le montant nécessaire.

Néanmoins, obtenir un prêt bancaire professionnel n’est pas toujours chose facile. Il est donc judicieux de se faire accompagner et conseiller dans cette démarche.

 

Les experts en crédits professionnels de Partners Finances vous accompagnent tout au long du processus. Pour alimenter votre réflexion, ils font le point ici sur le financement de l’acquisition de parts sociales.

 

 

Un rachat de parts sociales consiste dans l’acquisition d’une partie ou de la totalité des parts sociales d’une société.

Ce rachat peut concerner

  • un associé rachetant les parts d’un autre associé quittant la société,
  • un nouvel associé entrant au capital grâce au rachat d’une partie des parts des autres associés,
  • un conjoint, un ascendant ou descendant rachetant des parts de l’entreprise,
  • un repreneur se portant acquéreur de la totalité des parts de l’entreprise qui souhaiter acheter – on parle alors plutôt de reprise d’entreprise.

 

Ce rachat peut être fait en nom propre, ou par l’intermédiaire d’une société holding, qui peut être constituée dans ce but.

Une dernière possibilité particulière concerne la réduction de capital par revente de parts. Si celle-ci ne peut faire suite à un déficit, elle en revanche pertinente si le capital tel qu’il est n’a plus de raison d’être. L’entreprise rachète alors elle-même ses parts et les redistribue ensuite aux associés.

Le rachat de parts sociales est ensuite inscrit dans les statuts de la société, puis concrétisé juridiquement dans un acte de cession.

 

 

Pour financer l’acquisition de parts sociales d’une entreprise, trois solutions sont envisageables : le crédit professionnel, les fonds propres ou un mélange des deux.

C’est la troisième option qui est la plus fréquente, en particulier lorsque le montant du rachat est important. Les fonds propres servant alors d’apport pour l’obtention d’un prêt professionnel.

La banque étudiera tant la capacité d’endettement du futur associé emprunteur que la santé financière de la société concernée, et enfin le montage du rachat.

Les crédits professionnels ne sont que très rarement accordé sans un apport significatif (environ 20 à 30 %). Il permet non seulement de montrer la motivation de l’entrepreneur, mais aussi minimiser les risques pour l’organisme prêteur.

Dans le cas d’un rachat via une holding, il est bon de savoir que les bénéfices remontés chaque année (dividendes) ont une fiscalité avantageuse. L’associé peut donc bénéficier d’un effet levier puisque celles-ci viendront financer les échéances de l’emprunt.

 

 

Il est essentiel pour obtenir un crédit professionnel d’étudier plusieurs montages possibles, mais aussi de mettre les organismes de prêt en concurrence.

Ainsi, si vous ne disposez pas d’un apport suffisant en fonds propre, il existe d’autres moyens que le crédit bancaire pour le constituer. Encore faut-il savoir quels sont ceux qui s’appliquent à votre situation particulière : crowdlending, aides, subventions ou prêts d’honneur par exemple.

Ensuite, votre dossier de demande doit être complet, précis, et inspirer confiance à l’organisme prêteur. L’emprunteur doit notamment apporter des garanties, qui peuvent être personnelles (caution ou sociétés de caution mutuelle) et réelles (nantissement ou hypothèque), en plus de l’assurance de prêt professionnel.

Donc qu’il s’agisse de préparer votre demande dans ses moindres détails, vous renseigner, voire vous conseiller sur les différentes formes de crédits professionnels (bancaires ou non) et de garanties, ainsi que négocier pour vous les meilleures conditions de prêt, l’accompagnement d’un expert en solutions de financement pour les entreprises représente un véritable atout.

 

Bon à savoir. Bpifrance peut garantir à hauteur de 50 % du montant, les prêts accordés aux repreneurs que ce soit pour le rachat de parts sociale ou la reprise d’un fonds de commerce.

 

Ne perdez plus votre temps, allez droit à l’essentiel. Faites la simulation de prêt professionnel en ligne. Elle est rapide, gratuite et sans engagement. Un expert Partners Finances étudie la faisabilité de votre projet et vous donne une réponse de principe sous 48h**.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Lancer ma simulation