Actualités
Les actualités
Partners Finances
Actualités > Pret professionnel > Les néobanques : avantages et inconvénients pour les professionnels

Les néobanques : avantages et inconvénients pour les professionnels

Posté le 24 août 2021 à 08:00
femmes entrepreneures consultant l'application de la néobanque dans laquelle elles ont leur compte professionnel

En fonction de la taille de votre entreprise, ainsi que du type d’activité, les néobanques peuvent présenter un avantage réel ou trop d’inconvénients. Pourtant, après avoir conquis le terrain des particuliers, elles tendent à s’adapter de plus en plus aux besoins des professionnels.

Leur tarifs avantageux liés à la digitalisation des services intéressera principalement les micro-entrepreneurs, ainsi que certains artisans et indépendants.

 

Les experts en prêts professionnels de Partners Finances vous présentent les avantages et inconvénients de ces néobanques, ainsi que le moyen d’obtenir un crédit pour votre entreprise si vous avez vos comptes professionnels dans l’une d’elles.

 

 

Les néo-banques s’opposent aux banques traditionnelles par des prestations bancaires entièrement dématérialisées majoritairement, voire exclusivement, accessibles via une application mobile. Toutefois, le terme « néobanque », qui s’appliquait à la base à des sociétés émergeantes de la Fintech, tend aujourd’hui à se confondre avec le concept de banque en ligne.

Contrairement aux néo-banques, certaines banques en ligne sont des filiales ou services digitaux proposés par des banques traditionnelles.

Aujourd’hui, les néobanques n’ont qu’un agrément d’établissement de paiement qui ne leur permet pas de proposer de crédits, contrairement aux banques traditionnelles et leurs filiales en ligne. Néanmoins, elles sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des partenariats avec des organismes de crédit ou de courtage. Il s’agit toutefois dans une majorité de cas de crédits à la consommation à destination des particuliers.

 

 

Depuis la mise en application de la Loi Sapin II, tout professionnel (du micro-entrepreneur au dirigeant de société) est tenu de séparer ses comptes personnels et professionnels, du moment où le chiffre d’affaire annuel est supérieur à 10 000 €.

Ouvrir un compte dédié à l’activité de l’entreprise est donc bien une obligation légale, même pour les micro-entrepreneur dont le CA annuel dépasse 10 000 €.

Les banques traditionnelles, en ligne et néobanques, proposent donc aujourd’hui des comptes avec des services spécifiquement adaptés aux entreprises de tailles et statuts différents.

Les néobanques se placent notamment sur ce marché en particulier pour les micro-, petites et moyennes entreprises avec des tarifs avantageux et progressifs en fonction du type et nombre de services choisis.

 

 

 

Pour un micro-entrepreneur lançant son activité, chaque euro compte. Vous avez donc plusieurs possibilités pour optimiser les frais bancaires liés à votre activité professionnelle :

  • Vous négociez l’ouverture d’un compte pro auprès de votre banque, qui peut aller jusqu’à vous ouvrir un compte gratuit si les services nécessaires et le nombre de d’opération par mois est limité – a minima, en début d’activité, ce sera le cas.
  • Vous faites marcher la concurrence entre les banques traditionnelles pour obtenir l’offre la plus avantageuse.
  • Vous ouvrez un compte professionnel auprès d’une néobanque.

 

Si vous faites le choix d’ouvrir un compte auprès d’une néobanque, vous allez pouvoir étudier et comprendre l’offre, ouvrir votre compte et gérer vous-même les services proposés.

Vous choisissez la formule la mieux adaptée à vos besoins et évitez ainsi des coûts inutiles.

Vous êtes en complète autonomie. L’application vous permet d’ouvrir un compte, le gérer, contacter des experts si nécessaires, et même de gérer certains aspects administratifs (comptabilité, paye des salariés, dépôt du capital social…) avec une grande flexibilité et une grande rapidité.

 

 

 

Certains types d’activité, en particulier les services, engendrent davantage de paiements en liquide ou par chèques.

Les néobanques sont de plus en plus nombreuses à permettre le dépôt de chèques, mais cela peut entrainer des coûts supplémentaires si vous dépassez le nombre de dépôts autorisés. Elles sont en revanche rares à autoriser les dépôts de liquidités.

Vous risquez donc de perdre les avantages financiers liés à la gestion en autonomie des services d’une néobanque si vous devez régulièrement déposer des chèques et du liquide.

Une alternative dans ce cas est de recourir aux services d’une banque en ligne adossée ou filiale de banque traditionnelle.

 

Certaines néobanques proposent aujourd’hui des crédits par le biais d’un partenariat avec un organisme de financement. En revanche, les prêts professionnels restent moins fréquents et plus restreints.

Pour autant, cela ne doit pas vous dissuader de choisir un compte dans une néobanque, car pour un financement professionnel vous pouvez passer par un organisme de courtage expert en solutions de financement pour les entreprises, comme Partners Finances.

 

 

N26 réserve ses services exclusivement aux micro-entreprises.

Les autres néobanques permettent l’ouverture de compte tant aux micro-entrepreneurs qu’aux dirigeants de sociétés, pour autant que l’entreprise soit immatriculée en France :

  • Qonto
  • Shine
  • Revolut
  • Blank
  • Bunq
  • one
  • Anytime

 

Revolut permet même l’ouverture d’un compte par toute entreprise de l’EEE (espace économique européen) et de la Suisse.

 

Par conséquent, si vous démarrez votre activité en entreprise individuelle (en tant que mico-entrepreneur), vous pouvez vous tourner vers N26 et Revolut qui proposent un compte gratuit, avec la possibilité de déposer des chèques. C’est simple, rapide et vous minimisez les frais !

Qonto et Shine visent davantage les indépendants et PME à la recherche d’expériences bancaires modernes. Qonto affiche ses tarifs en toute transparence et mise sur le gain de temps qu’ils offrent aux dirigeants. Tandis que Shine met en avant la réduction de tâches administratives notamment en intégrant un outil de facturation sur son application mobile et en proposant la mise en contact à tout moment avec des experts.

Manager.one vise à séduire les chefs d’entreprises avec des services rapides, notamment pour le paiement des salariés, et la mise à disposition de ceux-ci de cartes bancaires individuelles pour ne plus s’embêter avec les notes de frais.

Anytime ajoute à cela la possibilité de déposer son capital social pour immatriculer une société sur un compte dédié, ainsi qu’un accompagnement à la création d’entreprise.

 

Dans tous les cas, si vous choisissez de vous tourner vers une néobanque, c’est que vous êtes à l’aise avec la technologie, vous savez ce dont vous avez vraiment besoin et préférez comparer les prix et services vous-mêmes.

Prenez donc bien le temps de comparer les offres afin de choisir celle qui sera vraiment la mieux adaptée à vos besoins et ressources.

 

 

Votre néobanque ne propose pas de solution de crédit adaptée à votre projet de création ou de développement de votre activité professionnelle ? Il existe des solutions.

Avoir son compte professionnel ne vous empêche pas de souscrire un crédit pour votre entreprise auprès d’un autre organisme. L’idéal est alors d’être accompagné d’un expert en prêts professionnels.

Les conseillers de Partners Finances peuvent ainsi vous accompagner dans votre recherche du financement idéal pour votre entre entreprise. Ils négocient pour vous les meilleures conditions pour un crédit bancaire, vous aident à compléter ce crédit avec un financement participatif bien choisi, et vous aident à obtenir une contre-garantie de BPI France.

Vous gagnez du temps et bénéficiez de conseils de spécialistes, tout en optimisant la gestion de votre compte dans une néobanque.

 

Pour demander une étude de faisabilité de votre projet de financement, avec une réponse d’un conseiller sous 48h**, faites la simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Montant du projet
Lancer ma simulation