Actualités
Les actualités
Partners Finances

Quels sont les organismes et les banques spécialistes du rachat de crédits ?

Posté le 16 septembre 2019 à 16:46
specialistes regroupement prets

Afin de procéder à un rachat de crédits, les particuliers peuvent se tourner vers des organismes et des banques spécialisés dans ce type d’opération. En effet, ces dernières années, le nombre d’acteurs et d’offres se sont multipliés afin de satisfaire une demande croissante et de faciliter les démarches. Il n’est donc pas toujours facile d’y voir clair face à cette multitude de propositions. C’est pourquoi, pour aider les particuliers à trouver la meilleure offre, il est intéressant de se tourner vers un intermédiaire en opérations de banque ou vers un courtier. 

Comprendre l’opération de regroupement de crédits

Le rachat de crédits est une solution qui s’adresse aux particuliers et aux ménages ayant contractés au cours des dernières années un nombre important de crédits. Cette situation entraîne dans certains cas des difficultés budgétaires causées par l’accumulation du remboursement de plusieurs mensualités à échéances rapprochées. Le rachat de crédits est l’opération qui permet de réunir tous les emprunts encore en cours de remboursement au sein d’un nouveau prêt. Celui-ci est obtenu à un taux plus avantageux et les modalités de remboursement sont revues : la mensualité est allégée en fonction de la capacité actuelle d’endettement de l’emprunteur et la durée de remboursement est prolongée. 

Il existe plusieurs types de regroupement de crédits en fonction du type de dettes qu’ils peuvent d’englober : 

  • le rachat de crédits à la consommation : il permet de regrouper les prêts personnels, les crédits renouvelables, les prêts affectés, les crédits auto, travaux ou voyage, etc.
  • le rachat de crédit immobilier : il est possible de réunir des crédits à la consommation et des emprunts immobiliers à condition que le montant de l’emprunt immobilier restant dû soit inférieur à 60% du total capital restant dû.
  • le rachat de crédits avec trésorerie complémentaire : dans le cadre d’une opération de ce type, l’emprunteur peut choisir d’ajouter une somme complémentaire qui s’ajoute au total du capital restant à rembourser, une alternative très intéressante au crédit traditionnel pour réaliser un projet.

Quelle que soit la nature des crédits concernés par l’opération de rachat, il est également possible de faire racheter certaines dettes qui seront incluses dans le nouveau crédit obtenu. Parmi celles-ci il est possible de citer : les loyers impayés, les retards de charge de copropriété,  les dettes familiales ou professionnelles ou encore les retards de paiement d’impôts sur le revenu ou autre taxe. 

En ce qui concerne les personnes éligibles au rachat de crédits, les locataires et les propriétaires peuvent en faire la demande. Néanmoins, voici les conditions obligatoires à respecter impérativement pour toute demande de rachat de prêts

  • être majeur et résidé en France 
  • ne pas être inscrit au fichier national des incidents de la Banque de France

S’adresser à une banque traditionnelle 

Si, pendant plusieurs années, les banques traditionnelles étaient fermées au marché du rachat de crédits, notamment en raison du risque que cette opération peut potentiellement représenter, aujourd’hui de nombreuses banques comme le Crédit Mutuel ou encore la BNP Paribas proposent à leur clientèle et à de nouveaux futurs clients la possibilité de formules de rachat de crédits.  

Dans la plupart des cas, les taux pratiqués sont relativement plus bas que ceux en vigueur dans d’autres établissements tels que ceux qui sont uniquement spécialisés dans le rachat de prêts. Il faudra prendre en considération que les banques fixent généralement des standards d’octroi plus rigoureux que dans les autres organismes. En effet, pour se prémunir contre tous les risques auxquels elles sont susceptibles d’être confrontées, les banques privilégient les dossiers très solides et les emprunteurs les plus sérieux. En revanche, elles présentent l’avantage d’accorder plus facilement le déblocage d’une trésorerie complémentaire au moment de la signature du contrat du nouvel emprunt

Opter pour un organisme spécialisé dans le rachat de crédits

De nombreux établissements se sont spécialisés dans le rachat de crédits et la grande majorité d’entre eux sont des filiales de groupes bancaires d’ampleur nationale comme c’est le cas par exemple de : BNP Paribas Personal Finance, de Crédit Agricole Consumer Finance ou encore de CFCAL, une filiale du Crédit Mutuel ARKEA et d’autres organismes tels que Créatis, CGI ou bien MyMoney Bank. 

Le cœur de métiers de ces organismes est véritablement le regroupement de crédits et c’est pourquoi ils proposeront la plupart du temps des réponses personnalisées et adaptées au projet et au budget de leurs futurs clients. Il faudra bien entendu prendre en compte le coût total de l’opération pour juger de sa rentabilité et comparer avec pertinence les offres de ces différents acteurs. En général, ce type d’établissement pratique une politique d’acceptation des dossiers plus souple que dans le cadre d’une demande auprès d’une banque traditionnelle.

Faire un appel à un intermédiaire en opérations de banque 

Difficile parfois de s’y retrouver, que ce soit sur Internet ou devant les nombreuses brochures. C’est pourquoi il peut s’avérer très judicieux de faire appel à un intermédiaire en opérations de banque et en service de paiement (IOBS) comme un courtier ou un organisme spécialisé pour trouver l’offre la plus avantageuse. Ces professionnels du secteur bancaire sont des experts dans ce domaine et sont formés afin de trouver les solutions les plus personnalisées pour leur client.  Cet interlocuteur qui travaille généralement avec un vaste réseau de partenaires est là pour accompagner son client tout au long des différentes étapes qui jalonneront la concrétisation d’un projet de rachat de crédits. Ainsi, c’est lui qui s’occupera de contacter les différents organismes et de négocier en tant que mandataire au nom de son client les meilleures conditions possibles. Son aide sera également très précieuse au moment du montage du dossier qui peut s’avérer parfois fastidieux et complexe.  Il s’agit de professionnels qui ont une approche neutre vis à vis de la situation financière de leurs futurs clients et qui cherchent avant tout à leur trouver le meilleur projet en fonction de leur capacité d’endettement. 

Les critères pour choisir son intermédiaire 

Aujourd’hui, les consommateurs et les emprunteurs français sont protégés par une réglementation très stricte en ce qui concerne le marché du crédit, notamment depuis la promulgation de la loi Hamon et de la loi Lagarde. Celles-ci demandent à présent d’afficher plus de transparence vis à vis des taux pratiqués et davantage de lisibilité des informations.  Afin de vérifier le sérieux et la qualité professionnelle de l’intermédiaire choisi, il existe certains critères sur lesquels il est possible de s’appuyer : 

  • le conseiller ou le courtier ou n’importe quel autre intermédiaire ne doit en aucun cas exiger le versement de ses honoraires avant que les fonds soient débloqués et que le contrat de rachat de crédits ait été signé dans le cadre du respect de la loi Murcef.
  • si c’est un courtier qui réalise l’opération, il faudra impérativement que celui-ci soit inscrit au registre de l’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance). 
  • toutes les offres et propositions de rachat de crédits doivent mentionner clairement et de façon lisible le taux annuel d’effectif global en vigueur au moment de la publication de l’offre.
  • l’organisme devra respecter un délai de rétractation de quatorze jours en accord avec le Code de la consommation qui régit ce type d’opération
  • Il sera nécessaire que l’intermédiaire choisi vérifie l’inscription ou non de son futur client au fichier des incidents de crédits de la Banque de France et au fichier des chèques.
  • tous les documents fournis et signés dans le cadre d’un contrat de rachat de crédits doivent comporter cette note : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ».

Pour se faire une idée des offres disponibles sur le marché et effectuer une simulation, il existe de nombreux outils qui permettent de se faire une idée précise du coût et de la mise en place d’un rachat de crédits

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Abonnez-vous à nos actualités S'abonner maintenant
tag leboncoin